Mali : le ministre de la Défense limogé après la prise d'une ville par des jihadistes

Tiéman Hubert Coulibaly Source: Reuters
Tiéman Hubert Coulibaly

Le ministre malien de la Défense Tiéman Hubert Coulibaly a été limogé samedi, après la prise la veille d’une ville du centre par les jihadistes, a appris l'AFP de sources officielles.

«Le décret de nomination des membres du gouvernement est abrogé en ce qui concerne Tieman Hubert Coulibaly», précise le communiqué officiel. «C’est bien un limogeage après les dernières vagues d’insécurité au centre du Mali», a déclaré à l’AFP un responsable du ministère malien de la Défense.

Abdoulaye Idrissa Maïga, jusque-là ministre de l’Administration territoriale, a été désigné pour remplacer Tiéman Hubert Coulibaly, selon le même communiqué.

Samedi, l’armée malienne a repris le contrôle de la localité de Boni (centre), dans la région de Mopti, occupée la veille par des jihadistes.

Lire aussi : Mali : 2 morts et des blessés dans des heurts après l'arrestation d'un chroniqueur radio contestaire

Le nord du Mali est tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés à la suite du lancement en 2013, à l'initiative de la France, d'une intervention militaire internationale, qui se poursuit actuellement.

Mais des zones entières échappent encore au contrôle des forces maliennes et étrangères, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix censé isoler définitivement les jihadistes. 

Longtemps concentrées dans le nord, les attaques jihadistes se sont étendues à partir de 2015 vers le centre, puis le sud du pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales