Une maire allemande sur le grill pour avoir tweeté la photo d’un concombre «portant la burqa»

Le concombre de la discorde© Capture d'écran Facebook
Le concombre de la discorde

La maire conservatrice d'un arrondissement de Bonn a créé un scandale après avoir posté une photo de concombre ressemblant à une femme portant une burqa, le jour de la fermeture d'une école financée par l'Arabie Saoudite dans sa ville.

L'école privée Roi Fahd, dans la ville de Bonn, a fermé ses portes après 20 ans à enseigner le wahhabisme saoudien aux enfants. Après s'être attirée de nombreuses critiques concernant son enseignement, que certains qualifiaient de «centre d'endoctrinement», la direction a décidé de son propre chef de fermer l'établissement.

Lire aussi : Le ministre allemand de l'Intérieur appelle à son tour à une interdiction partielle de la burqa

Réagissant à la nouvelle, Simone Stein-Luecke, la maire du quartier de Bad Godesberg où se trouve l'école, a posté une photo d'un concombre ressemblant à une femme portant une burqa intitulé «Gurka», un jeu de mot allemand avec le mot concombre.

Lire aussi : Un nouveau guide illustré apprend aux passants à réagir en cas de «harcèlement islamophobe»

Diffusée dans les médias, la photo a fait scandale et a contraint Simone Stein-Luecke à s'exprimer sur la question, sans pour autant s'excuser. «Je respecte toute les religions, mais j'ai toujours dit que j'étais opposée au voile intégral. […] C'était un message humoristique, ni plus ni moins. Peut être que le timing est malheureux, mais je trouve toujours ce message drôle», a-t-elle affirmé. Néanmoins, celle-ci a tout de même supprimé le post de son profil Facebook.

Avec la venue d'environ un million de réfugiés de confession musulmane l'an passé, le pays en compte désormais près de six millions. Un sondage publié en janvier dernier montrait qu'environ trois allemands sur cinq se sentaient «menacés» par la montée de l'islamisme en Allemagne.

Lire aussi : Merkel juge inacceptable le refus de pays européens d'accueillir des réfugiés musulmans

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales