Allemagne : Blockupy dénonce l'austérité européenne, la police répond avec des gaz lacrymogènes

Capture Twitter
Capture Twitter

A l'appel du mouvement Blockupy, un millier de manifestants ont investi les rues de Berlin, provoquant des heurts avec la police. Les manifestants protestaient contre les mesures d'austérité en cours dans l'Union européenne.

10 000 personnes avaient répondu à l'appel sur les réseaux sociaux, mais ils n'étaient au final qu'un petit millier de manifestants sur place. Le défilé a en revanche mobilisé près du double de fonctionnaires de police, soit environ 2 000 agents.

Les protestataires ont protesté contre les mesures d'austérité adoptées par de nombreux pays de l'Union européenne et pour l'intégration des migrants, avec le slogan : «La vie est trop courte pour le capitalisme».

Blockupy a mené de nombreuses actions depuis 2012, notamment contre la Banque centrale européenne. Ses actions font écho à d'autres mouvements en Europe.

Les activistes «anti-capitalistes» réclament aussi l'ouverture des frontières et l'accueil de tous les migrants.

Des affrontements n'ont pas tardé à se produire. Les témoins évoquent de nombreuses arrestations et des tirs de gaz lacrymogène.

Les manifestants ont atteint le ministère du Travail allemand et y ont organisé un sit-in, afin de dénoncer, selon eux, les insuffisances de la politique du gouvernement d'Angela Merkel en matière de salaires et concernant l'intégration des réfugiés.

La police berlinoise a salué une «manifestation plutôt pacifique», déplorant toutefois «malheureusement» avoir dû procéder à «plusieurs arrestations, à la suite d"attaques contre plusieurs de [leurs] collègues».

Près de la place de Potsdam (Potsdamer Platz), les manifestants s'en sont ainsi pris aux forces de l'ordre en leur lançant des pavés et des pierres.

Les activistes se rapprochaient alors du quartier des représentations berlinoises des différentes régions – les «Länder» en Allemand. Non loin du grand parc de Tiergarten et de l'agence de presse Ruptly, qui a filmé les événements.

Alors que la manifestation a marqué un temps d'arrêt sur la Potsdamer Platz, Les forces de l'ordre ont toutefois conservé leurs positions, notamment au niveau du lac de Rummelsbourg, l'un des nombreux plans d'eau de la capitale allemande.

Selon le quotidien allemand, la manifestation a pris fin à la mi-journée. En 2015, les militants de Blockupy avaient déjà perturbé une réunion de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Potsdam, bloquant les routes et empêchant les responsables politiques de se déplacer, mobilisant des milliers de policiers anti-émeute.

Lire aussi : L'Allemagne crée des mini-jobs à 80 centimes de l'heure pour les réfugiés

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales