Allemagne : Un vestige du nazisme transformé en station balnéaire de luxe (PHOTOS)

Source: Reuters

Sur une île de la Baltique, un des plus imposants vestiges architecturaux des Nazis s'est mué en complexe touristique. Des citadins aisés viennent maintenant passer leurs vacances là où Adolf Hitler voulait endoctriner les masses.

«L'histoire est omniprésente ici et cela intéresse les clients», explique Werner Jung, agent commercial d'Irisgerd Real Estate, chargé de transformer une ruine nazie en un ensemble de 270 appartements. Les promoteurs immobiliers qui ont investi à Prora assurent qu'ils souhaitent rendre justice au passé chargé du lieu, explique le quotidien belge La Libre

Situé en bordure de plage sur l'île de Rügen, le complexe de Prora renaît à la vie, avec l'arrivée cet été des premiers occupants de nouveaux appartements de luxe, là où pendant des années se sont dressées des ruines de blocs de béton gris. Dans l'un d'eux rebaptisé Prora Solitaire, les vacanciers ont déjà pris possession des lieux. Le bâtiment arbore dorénavant une façade couleur crème et des balcons, l'ensemble a son propre spa, un restaurant de burgers et une boulangerie, en phase avec le nouveau public urbain chic qui a investi les lieux. 

Les investisseurs, qui ont injecté un peu plus de 90 millions d'euros pour réhabiliter le lieu, espèrent que leur pari se montrera rentable : le prix des logements s'échelonne de 350 000 euros pour un appartement de 100 mètres carrés à 650 000 euros pour un loft avec vue sur mer.

A l'origine, Prora, dont la construction a commencé en 1936, était conçu pour abriter jusqu'à 20 000 vacanciers dans le cadre du programme «La Force par la joie» du parti nazi. La classe ouvrière aryenne méritante avait ainsi accès à des bains de mer, de la gymnastique, le tout arrosé d'endoctrinement, au sein d'un bâtiment de 4,5 kilomètres de long, divisés en huit blocs strictement identiques de six étages face à la mer.

Après la guerre, le club de vacances nazi a fermé, changeant de fonction pour devenir tour à tour un baraquement pour l'armée de la RDA communiste, musée et, depuis 2011, auberge de jeunesse.

Lire aussi : Un artiste a trouvé un moyen original pour se débarrasser des croix gammées des rues de Berlin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales