Un séisme de magnitude 6,2 secoue l'Italie, au moins 120 morts

Source: Reuters

Un fort séisme de magnitude 6,2 a frappé le centre de la péninsule italienne à 3h30 ce mercredi 24 août, faisant au moins 120 morts et des dizaines de bâtiments détruits où de nombreuses personnes sont encore prises au piège.

Dans la nuit de mardi à mercredi, un tremblement de terre de magnitude 6,2 a eu lieu à 10 kilomètres au sud-est de la petite ville de Norcia, situé à 150 kilomètres au nord-est de Rome.

«Il y a au moins 120 vies détruites et ce n'est pas un bilan définitif», a déclaré en début de soirée devant la presse le chef du gouvernement italien Matteo Renzi, précisant que le séisme a fait au moins 368 blessés.

La protection civile italienne n'a pas avancé de chiffre mais selon l'agence de presse Agi, des centaines de disparus, pris au piège dans leurs maisons qui se sont écroulées alors qu'ils dormaient à poings fermés, sont toujours recherchés.

Le maire d'Accumoli, commune située à proximité de l'épicentre, a de son côté fait état de plusieurs morts potentiels, décrivant une ville à moitié en ruine : «Ici, c'est une tragédie, nous avons des morts et les bâtiments sont détruits.»

Le village d'Amatrice, situé à 40 kilomètres au sud de Norcia, semblerait être le plus touché. Son maire, Sergio Pirozzi, a indiqué que le village avait été partiellement détruit et que des habitants étaient bloqués sous les décombres. 

«La ville n'existe plus. Des maisons ont été rasées. J'espère que nous aurons de l'aide», a-t-il conclu.

Pour faire face aux conséquences du tremblement de terre, l’Italie a déployé l’armée. Les soldats doivent aider les services de secours afin de rechercher les gens qui pourraient se trouver sous les décombres. 

La police italienne a également fait savoir qu'elle avait mis en place un dispositif pour éviter les «chacals», nom donné en Italie aux pilleurs de maisons, vidées de leurs habitants après des catastrophes naturelles ou des évacuations forcées.

Des camps de tentes ont été installés à proximité de ces villages pour accueillir quelque 2 500 personnes, désormais sans toit.

Le président François Hollande a indiqué mercredi matin que la France se tenait prête à apporter aux autorités italiennes tout le soutien qui pourrait s’avérer nécessaire dans les heures et les jours qui viennent.

Lire aussi : Tremblement de terre en Italie : l’opération de sauvetage en cours

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales