Italie : la population de Pise ne veut pas de mosquée à proximité de la célèbre tour penchée

Source: Reuters

A Pise, les citoyens se mobilisent contre un projet de mosquée à moins de 400 mètres de la tour penchée qui attire les touristes du monde entier. Pour les opposants, il s'agit d'éviter que la tour ne devienne le minaret de la future mosquée.

Selon un sondage conduit par l'institut de sondage italien ISPO, 57% des habitants de Pise sont contre le projet de construction d'une mosquée à proximité immédiate de la célèbre tour penchée de Pise. «Nous devons arrêter la construction de nouvelles mosquées afin d'empêcher que l'Italie ne devienne une banlieue islamique et afin de préserver notre identité», explique Daniela Santanche, députée de droite au parlement italien.

Rendu d'architecte du projet de mosquée à Pise
Rendu d'architecte du projet de mosquée à Pise

Selon l'agence de presse Ruptly, des centaines de résidents se sont rassemblés ce samedi 20 août pour manifester contre le projet. «Nous ne savons pas qui exactement viendra prier dans la Mosquée. Et le problème est qu'on ne comprend pas l'arabe et qu'on ne pourra pas savoir de quoi ils parlent», s'inquiète ainsi une habitante.

Magdi Allam, un citoyen italien d'origine égyptienne a même lancé une pétition demandant l'annulation du projet de mosquée.

Selon Magdi Allam, la commune de Pise aurait cédé le terrain à l'Union des communautés islamiques italiennes (UCOII), qui s'avère représenter idéologiquement, en Italie, la mouvance radicale des Frères musulmans. Les financements proviendraient d'une fondation basée au Qatar, la même, selon Magdi Allam qui a versé par le passé 25 millions d'euros pour la construction de 33 mosquées.

Le nombre de signatures nécessaire pour déclencher un référendum local a déjà été atteint et la commune de Pise pourrait être forcée de procéder à une consultation populaire dès novembre.

Lire aussi : En Italie, Facebook bloque le compte d’un imam qui fait un lien entre sœurs catholiques et burqini

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales