L'homme fort de la campagne de Donald Trump démissionne sur fond de scandale de corruption

© Carlo Allegri Source: Reuters

Paul Manafort, pilier de la campagne du candidat républicain, a démissionné après la publication de révélations sur une affaire de corruption en Ukraine dans laquelle il aurait reçu des pots de vin du parti de l'ancien président, Viktor Yanoukovitch.

La décision de Paul Manafort intervient 48 heures après que Donald Trump a réorganisé son équipe de campagne, distancé dans les sondages par sa rivale démocrate, Hillary Clinton.

Paul Manafort avait gardé son titre de directeur de campagne mais avait été marginalisé, avec la nomination de Kellyanne Conway, nouvelle responsable de la campagne, et d'un directeur général de campagne, Steve Bannon.

«Ce matin Paul Manafort a offert, et je l'ai acceptée, sa démission. Je suis très reconnaissant de son excellent travail pour nous aider à être là où nous sommes aujourd'hui, en particulier son travail pour nous guider dans le processus de la convention et des délégués», a déclaré Donald Trump par communiqué le 19 août.

«Paul est un vrai professionnel et je lui souhaite le plus grand succès», a-t-il poursuivi.

Plus tôt, le New York Times avait rapporté que Paul Manafort, également ex-conseiller de l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch pourrait avoir secrètement obtenu de l'Ukraine 12,7 millions de dollars (11,2 millions d'euros) sur une période s'étalant de 2007 à 2012 .

Plus tard, le bureau national ukrainien de lutte contre la corruption a publié un document sur ​​le versement reçu par Paul Manafort de la part du parti de l'ex-président, Viktor Ianoukovitch.

Lire aussi : Des relations entre Trump et Poutine ? Quand la presse américaine tente le tout pour le tout

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales