Turquie : attentat contre le siège de la police à Elazig, trois morts et 217 blessés (VIDEO, PHOTOS)

L'explosion a été impressionnante © Capture d'écran du compte Twitter : @Conflicts
L'explosion a été impressionnante

De nombreuses personnes ont été blessées et trois tuées, le 18 août dans une attaque à la voiture piégée visant le siège de la police à Elazig, ville de l'est de la Turquie. Dans la nuit, deux policiers avaient été tués dans une attaque similaire.

La Turquie à nouveau frappée par un attentat. Cette fois, c'est le siège de la police de la ville d'Elazig qui a été touché. Selon l'agence de presse Dogan, une violente explosion s'est produite dans le jardin du complexe qui a subi de très importants dégâts.

Le Premier ministre Yildirim a déclaré que l'attaque à la voiture piégée avait tué trois personnes et blessé 217 autres, dont 85 policiers.

Attention ! Les images ci-dessous peuvent heurter votre sensibilité ! 

Une attaque similaire a tué deux policiers et un civil dans la nuit à Van, plus à l'est.

D’impressionnants dégâts

Dogan précise que les ravages de l'explosion sont considérables autour du bâtiment de quatre étages, qui comprend des logements pour les familles de policiers.

Les chaîne de télévisions ont montré de nombreuses ambulances, sirènes hurlantes, se dirigeant vers les lieux de l'explosion.

L'attaque n'a pas été revendiquée mais d'après l'agence de presse Dogan, la piste kurde serait privilégiée. Le Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK, est en conflit armé avec la Turquie depuis 1984. Lors de sa création, son but était d'obtenir l'indépendance des territoires majoritairement peuplés de Kurdes. Récemment, l'opposition entre les autorités d'Ankara et les forces kurdes s'est intensifiée à la faveur du conflit syrien. 

Elazig, province orientale où les Kurdes sont très minoritaires, avait été épargnée jusqu'à présent par les combats entre les forces turques et le PKK. Ce dernier mène des attaques dans le sud-est à majorité kurde, son champ d'action traditionnel.

Lundi dernier, cinq policiers et trois civils ont été tués dans un attentat à la voiture piégée du PKK contre un poste de police sur une autoroute de Van, située à la frontière avec l'Iran.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales