Etats-Unis : un imam et son assistant assassinés près d'une mosquée de New York

© Stephanie Keith Source: Reuters

Deux responsables religieux musulmans ont été tués par balles, le 13 août, à proximité d'un lieu de culte musulman. La police ignore pour l'instant les motivations du tireur, actuellement en fuite.

Le drame a eu lieu près de la mosquée Al-Furqan Jame Masjiddans du quartier d'Ozone Park, dans l'arrondissement new-yorkais du Queens. Maulama Akonjee, un imam de 55 ans et son assistant, Thara Uddin, âgé de 64 ans, ont été touchés par balles à la tête le samedi 13 août aux alentours de 14h (heure locale), a fait savoir la police new yorkaise.

Les deux hommes ont été transportés à l'hôpital Jamaica, où le décès de l'imam a été constaté. Son assistant, encore vivant au moment de son hospitalisation, a succombé à ses blessures.

D'après la police, le meurtrier s'est approché de ses victimes par derrière et a été vu par des témoins avec une arme de poing, une arme à feu utilisable à une main. L'homme soupçonné d'être responsable de cette attaque est actuellement en fuite.

Les forces de l'ordre ont tenu à préciser à la presse qu'à ce jour, rien n'indiquait que les deux victimes avaient été ciblées en raison de leur foi musulmane.

D'après certains médias américains, toutefois, les deux hommes ont été abattus alors qu'ils sortaient de la mosquée après la prière et portaient des vêtements religieux.

Le Conseil des relations américano-islamiques (CAIR), principale association de défense des musulmans dans le pays, a réagi à ce double homicide par la voix de son directeur de la région de New York : «Imaginez que votre père soit abattu sans raison [...] Quand on garde le silence, on permet à ces crimes de continuer.»

Après ce drame, le New York Post a fait état de vives tensions dans le quartier d'Ozone Park, où vit une importante communauté musulmane originaire du Bangladesh. Des témoins du meurtre ont qualifié celui-ci de crime haineux anti-musulman.

Dans la soirée du 13 août, des dizaines de personnes se sont rassemblées près du lieu de l'attaque, selon le New York Daily News, en scandant : «Nous voulons que justice soit faite !».

Lire aussi : Un médecin musulman se fait tirer dessus et poignarder à Houston, au Texas

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales