Netanyahou affirme : «Je me soucie plus des Palestiniens que leurs propres dirigeants» (VIDEO)

Source: Reuters

Le Premier ministre israélien a-t-il changé son fusil d’épaule ? Alors que son gouvernement est régulièrement accusé de ne pas respecter les droits des Palestiniens, il a assuré ces derniers de son soutien, avant d’égratigner le Hamas.

Dans une vidéo en anglais publiée le 11 août, Benjamin Netanyahou a accusé le Hamas, considéré comme une organisation terroriste par Israël, d’avoir «volé des millions de dollars aux organisations humanitaires comme World Vision [une ONG de parrainage d’enfants] et aux Nations unies» afin de «construire une machine de guerre pour tuer des juifs».

Le Premier ministre israélien a ensuite adopté un ton solennel : «Je vais maintenant dire quelque chose que certains d’entre vous ne croiront pas. Mais je vais quand même le dire parce que c’est vrai. […] Moi, le Premier ministre d’Israël, je me soucie plus des Palestiniens que ne le font leurs propres dirigeants.»

Auteur: IsraeliPM

Cela semble incroyable, n'est-ce pas ?

Exprimant son soutien pour «les innocents et pauvres Palestiniens», il a reconnu : «Cela semble incroyable, n’est-ce pas ?»

Le spot vidéo de deux minutes a été diffusé après que deux travailleurs humanitaires palestiniens ont été arrêtés par les forces de sécurité israéliennes à Gaza. Ils sont accusés par l’Etat hébreu d’avoir transféré au Hamas des fonds réservés à l’aide humanitaire.

Pour le directeur d'une ONG palestinienne, c'est de la «propagande»

Interrogé par le média qatari Al Jazeera, Shawan Jabarin, le directeur d'Al-Haq, une organisation palestinienne de défense des droits de l’homme, a qualifié ces propos de Benjamin Netanyahou de «propagande».

Selon Shawan Jabarin, il s’agirait pour le Premier ministre israélien de «discréditer le travail des organisations humanitaires internationales» en prétendant que les financements alloués à celles-ci se retrouveraient ensuite dans de mauvaises mains.

Israël impose un blocus à la bande de Gaza depuis que le mouvement nationaliste palestinien Hamas y est arrivé au pouvoir, en 2007. Même si des organismes internationaux comme l'ONU ou l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont dénoncé ce comportement, les Gazaouis se retrouvent privés de nombreux biens de première nécessité.

En 2014, un conflit armé avait éclaté à Gaza entre Israël et le Hamas, causant la mort de plus de 2 200 Palestiniens, majoritairement des civils, et celle de 72 Israéliens, selon les données des Nations unies.

Lire aussi : Guerre de Gaza en 2014 : 63% des victimes de l’armée israélienne seraient des civils

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales