A peine proclamée, Netanyahou suspend la loi de ségregation dans les bus israéliens

A peine proclamée, Netanyahou suspend la loi de ségregation dans les bus israéliens Source: Reuters
Un petit garçon palestinien dans l'autobus
Suivez RT France surTelegram

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a suspendu l’interdiction d’utiliser les autobus israéliens pour les palestiniens de Cisjordanie, quelques heures après son approbation par le ministre de la Défense.

«Selon les termes d’un projet pilote long de trois mois, à partir de mercredi les palestiniens qui travaillent en Israël devront rentrer chez eux par les mêmes moyens utilisés pour arriver, sans prendre les autobus utilisés par les habitants israéliens» de la Cisjordanie, a dit plus tôt un responsable au sein du ministère de la Défense d’Israël à l’AFP.

Des centaines de palestiniens prennent le bus pour aller au bureau en Israël depuis le territoire contesté de Cisjordanie. Auparavant, les Palestiniens pouvaient entrer sur le territoire israélien par un point de contrôle et sortir par un autre.

Le nouveau projet n’inclut que quatre postes de contrôle – à Eliyahu, Eyal, Hala et Rayhan – séparés par des distances considérables. La loi implique entre autres que tous les travailleurs palestiniens doivent rentrer chaque jour chez eux, et sont donc obligés de quitter Israël pendant la nuit, pour des raisons de sécurité.

En prévision de l’introduction de ces restrictions, les organisations de défense des droits de l’homme avaient dit qu’ils projetaient de faire appel à la Cour suprême d’Israël.

Le gouvernement israélien a commencé à examiner la possibilité d’introduire l’interdiction en octobre 2014, lorsque le ministre de la Défense Moshe Ya'alon a décidé que les palestiniens qui travaillent en Israël doivent revenir à la maison par le même point de passage et ne doivent pas être autorisés à utiliser les mêmes autobus que les colon israéliens. Ces derniers ont lutté pour l’introduction de ses restrictions depuis des années, en citant «des risques de sécurité».

L’idée de séparer les voyageurs palestiniens des israéliens n’est pas nouvelle : en 2013, des autobus spéciaux pour les palestiniens ont été introduits en Israël suite aux inquiétude des israéliens pour leur sécurité. L’utilisation de ces autobus n’était cependant pas obligatoire.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix