Erdogan lance un ultimatum aux Etats-Unis : la Turquie ou Gülen

Recep Erdogan Source: Reuters
Recep Erdogan

Après plusieurs demandes émanant d'Ankara pour obtenir l'extradition de Fethullah Gülen, accusé de tentative de coup d’Etat en Turquie et résidant aux Etats-Unis, Recep Tayyip Erdogan a lancé un ultimatum aux autorités américaines.

«Tôt ou tard les Etats-Unis auront à faire un choix. Soit la Turquie, soit la FETO [l’organisation dirigée par Fethullah Gülen]. Soit la FETO terroriste qui planifie des coups d’Etat, soit la Turquie démocratique. Ils auront à faire un choix», a déclaré le président turc devant une foule de milliers de personnes, rassemblées sur la place Taksim à Istanbul.

Les autorités turques estiment que le prédicateur d’opposition Fethullah Gülen est à l’origine de la tentative du coup d’Etat en Turquie. Dans la nuit du 15 au 16 juillet, un groupe composé de militaires turcs a essayé de prendre le pouvoir des mains de Recep Tayyip Erdogan en menant des actions à Ankara et Istanbul. 246 citoyens turcs, sans compter les rebelles, sont décédés et plus de 2 000 personnes avaient été blessées lors de ce putsch manqué.

Fethullah Gulen, qui habite aux Etats-Unis depuis 1999, nie toutes les accusations portées contre lui et dénonce cette tentative de coup d’Etat. Les autorités américaines renoncent à livrer l’ex-imam et demande à la Turquie de produire des preuves «réelles» de l'implication du leader politique et religieux âgé de 75 ans. «Il nous faut des preuves authentiques ,en conformité avec les exigences du droit en vigueur dans de nombreux pays», a pu indiquer le secrétaire d'Etat John Kerry.

Lire aussi : Turquie : Erdogan accuse l'Ouest d'avoir soutenu les «terroristes» putschistes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales