Vladimir Poutine : «Kiev a choisi le terrorisme plutôt qu’une résolution pacifique du conflit»

© Sputnik Source: Sputnik

Le président russe a commenté un rapport du renseignement russe disant avoir déjoué des attentats en Crimée orchestrés par l’intelligence ukrainienne, selon Moscou. Pour Poutine, c'est la preuve que Kiev ne veut pas résoudre le conflit pacifiquement.

L’Ukraine «joue un jeu dangereux», a déclaré le président russe devant les journalistes le 10 août, tout en qualifiant les actions de Kiev de «stupides et criminelles». 

«Moscou ne peut rester aveugle devant la mort de ses militaires, tués lors d'opérations spéciales pour prévenir les attaques terroristes en Crimée», a déclaré Vladimir Poutine. 

Selon le chef d’Etat russe, qui a cité un rapport du FSB (Service Fédéral de Sécurité) à ce sujet, la Direction principale du renseignement du ministère de la Défense ukrainien aurait orchestré plusieurs attentats terroristes qui ont été déjoués en Crimée par les forces russes.

Le Service fédéral de sécurité de Russie (FSB) a annoncé le 10 août qu'il avait découvert un groupe d'agents infiltrés en Crimée près de la frontière ukrainienne.

Le FSB affirme également avoir empêché deux autres groupes appuyés par des «tirs massifs et des blindés des forces armées ukrainiennes», de pénétrer en Crimée dans la nuit du 7 au 8 août.

Ainsi, il est «inutile» de parlementer avec les autorités actuelles de l’Ukraine les autorités pour espérer trouver une solution à la crise dans le pays, a déclaré Vladimir Poutine.

Démenti formel de Kiev qui parle de provocation

Kiev a pour sa part réfuté le rapport du FSB, accusant Moscou de «provocation», le représentant permanent de l’Ukraine au conseil de l’Europe Dmytro Kuleba a déclaré sur Twitter que Moscou «test[ait] la réaction de l’Occident».

Accuser l'Ukraine de terrorisme est «absurde et cynique», a réagi le président ukrainien Petro Porochenko dans un communiqué cité par l'agence Interfax-Ukraine.

Le Format Normandie compromis

Les dirigeants russes, ukrainiens, français et allemands devraient se rencontrer au «Format Normandie» pour discuter du processus de paix en Ukraine en marge du prochain G20 qui se tiendra en Chine début septembre 2016.

«Je pense qu'il est évident que les autorités actuelles de Kiev ne cherchent pas de résoudre la crise ukrainienne par le biais de négociations pacifiques.

Au lieu de cela, elles ont choisi de se tourner vers le terrorisme», a cependant déclaré Vladimir Poutine, ajoutant que ce nouveau développement était «alarmant».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales