Jeux paralympiques : les internautes surpris et déçus par l'exclusion de l'équipe russe

Source: Reuters

Le Comité international paralympique a confirmé la suspension de l'ensemble des athlètes russes de la compétition, s'appuyant sur un rapport de l'Agence mondiale antidopage. Sur les réseaux sociaux, les premières réactions se font entendre.

Lors d'une conférence de presse dans l'après-midi du dimanche 7 août, le président du Comité international paralympique (CIP), Philip Carven, a annoncé que la Russie ne participerait pas aux Jeux paralympiques de Rio de septembre. Sur internet, cette décision, plus sévère que celle infligée aux fédérations valides, suscite la controverse. 

En France, la plupart des internautes s’étonnent de la sévérité de la sanction infligée aux sportifs paralympiques. 

Certains internautes francophones se satisfont toutefois de cette sanction :

Ailleurs dans le monde, les internautes sont plus divisés. Si certains trouvent injuste et sévère cette sanctions, d'autres se réjouissent de cette décision au nom de la lutte antidopage. 

«Pourquoi suspendre entièrement l'équipe Paralympique, mais pas l'équipe Olympique ? Où est la logique ?» s'interroge cet utilisateur de Twitter.

«Qu'est ce que le Comité Olympique cherche à faire en excluant toute une équipe paralympique ? Honteux», déplore cet internaute. 

«Coup dur pour l'équipe paralympique russe, une exclusion générale est injuste pour les athlètes propres»

«A la différence du CIO, le Comité international paralympique a donc le courage de prendre des décisions», tweet cet internaute, visiblement satisfait du choix du Comité olympique. Même opinion sur le compte twitter de Victoria Derbyshire, journaliste à la BBC : «Wow, le Comité international paralympique aurait donc plus de courage que le CIO ? Aucun athlètes paralympiques russes ne sera en mesure de participer aux Jeux paralympiques de Rio».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales