Belgique : L'Etat islamique revendique l'attaque à la machette

© Francois Lenoir Source: Reuters

L'homme qui a blessé deux policières à Charleroi, le samedi 6 août, était un ressortissant algérien connu de la police pour des infractions de droit commun.

L'Etat islamique (EI) a revendiqué, dimanche 7 août, l'attaque à la machette d'hier sur deux agents de police à Charlerloi (Belgique). L'agence Amaq, liée à l''organisation terroriste, a en effet décrit l'auteur de celle-ci comme «un soldat de l'EI, qui a mené cette opération en réponse aux appels pour attaquer la population des pays de la coalition croisée».

L'agresseur, qui a succombé d'une balle tirée par un policier belge, s'avère être un Algérien de 33 ans, a annoncé dimanche le parquet fédéral belge. L'homme n'était pas connu des services de police pour des engagements liés au terrorisme, mais l'était en revanche pour des actes de délinquance.

Néanmoins, toujours selon le parquet, des éléments découverts lors des perquisitions réalisées dans son domicile permettent de considérer que l'attaque a pu être inspirée par un motif terroriste.

Deux policières ont été blessées au visage et au cou, dans cette agression qui a eu lieu devant l'hôtel de police de la ville, le 6 août en fin d'après-midi.

Le lendemain matin, à Liège, un quartier a été évacué à cause de la présence d'un nouvel individu armé d'une machette.

Lire aussi : Manque de moyens, pression liée au terrorisme... La police belge craque

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales