271 athlètes russes admis au Jeux olympiques de Rio

271 athlètes russes admis au Jeux olympiques de Rio© Fabrice Coffrini Source: Reuters

Environ 270 athlètes russes ont été autorisés à participer aux JO à Rio, après avoir été blanchis des accusations de dopage qui secouent le monde du sport depuis plusieurs mois.

Le président du comité olympique russe, Alexandre Joukov, a déclaré dans un communiqué relayé par l'agence TASS que le Comité international olympique (CIO) avait reçu des documents confirmant la participation d'«environ 270 athlètes russes» aux Jeux olympiques (JO) de Rio qui débuteront le 5 août. 

Il a cependant ajouté qu'un «décompte final» était nécessaire pour annoncer le nombre exact d'athlètes autorisés à participer aux JO.

Précédemment, Aleksandr Joukov avait exprimé l'espoir que ce nombre puisse être d'au moins 280 sportifs.

Fin juillet, le CIO avait pris la décision de ne pas étendre l'interdiction de participer aux Jeux frappant les membres de l'équipe russe d'athlétisme à l'intégralité de la délégation russe, à la suite de la publication par l'Agence mondiale anti-dopage (AMA) d'un rapport révélant l'existence d'un système de dopage étatique.

Lire aussi : Le Comité olympique russe s’exprime suite à la non-exclusion des sportifs russes

L'organe central du sport olympique avait ainsi chargé les fédérations internationales des sports représentés à Rio de se prononcer sur le sort des sportifs russes au cas par cas, avant qu'une commission ad hoc du CIO, composée de trois fonctionnaires, ne valide leur décision.

Lors d'une conférence de presse, le président du CIO Thomas Bach devrait annoncer officiellement la décision finale du jury. Une liste de l'équipe russe a été publiée sur le site officiel des Jeux olympiques de Rio 2016. Elle comprend actuellement 276 athlètes qui participeront à 177 événements dans 34 disciplines sportives.

Pour les athlètes blanchis, le soulagement est évidemment immense puisque ce scandale de dopage dure depuis plusieurs mois.

En effet, en novembre dernier, la Russie avait été accusée par l'Agence mondiale antidopage (AMA) de violations des règles relatives au dopage et l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) avait suspendu les athlètes russes de toutes les compétitions, y compris les JO, publiant une liste de 4 000 athlètes ne pouvant pas représenter le pays dans les compétitions internationales.

Pour étayer ses accusations, l'AMA s'est servie du témoignage de l'ancien chef du laboratoire anti-dopage de Moscou, Grigory Rodchenkov, qui a fui aux Etats-Unis peu après l'explosion du scandale, et a déclaré dans une interview au New York Times publiée en mai 2016 qu'il existait en Russie un système de dopage étatique généralisé.

Il a notamment prétendu, sans apporter aucune preuve que «des dizaines d’athlètes russes, dont 15 médaillés olympiques, avaient fait partie d’un programme gouvernemental de dopage mis en place à l'occasion des Jeux olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»