Libye : Une attaque suicide à Benghazi fait 22 morts et 20 blessés

Capture Google Earth
Capture Google Earth

L'explosion a eu lieu dans un quartier résidentiel du district de Guwarsha qui se trouve au centre des affrontements entre d'une part les forces loyales au Gouvernement de Tobrouk, basé à l'Est du pays, et d'autre part une coalition de djihadistes.

L'attentat de Benghazi intervient au moment où les Etats-Unis ont engagé une campagne de bombardements visant Daesh dans la ville de Syrte, principal fief du groupe terroriste. Les forces loyales au Gouvernement libyen d'Union nationale (GNA) de Fayez al-Sarraj sont en train d'y effectuer une percée et l'étau se resserre autour des djihadistes. Le président américain Barack Obama a justifié les frappes américaines en invoquant la «sécurité nationale» des Etats-Unis. 

Lire aussi : Frappes américaines en Libye, une opération à durée illimitée et potentiellement illégale ?

Le 23 juillet dernier, dans cette même ville de Benghazi, un collectif de groupes divers djiahdistes appelait dans un communiqué «le peuple libyen à se mobiliser pour défendre sa religion [...] et expulser toutes les troupes étrangères de Libye».

En savoir plus : Libye : une union de milices appelle à prendre les armes contre les forces françaises et occidentales

Depuis le renversement de Mouammar Kadhafi en 2011, la Libye ne cesse de descendre dans le chaos et l'anarchie. Trois gouvernements se disputent le pouvoir dans un pays dévasté que l'on peut considérer comme un «failed state», c'est-à-dire un Etat failli. Daesh y a pris pied et reçoit des contingents de la Syrie, où le groupe terroriste est mis en difficulté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales