La police londonienne s'arme davantage et se prépare à une attaque terroriste de grande ampleur

Source: Reuters

Selon le commandant de la police métropolitaine de Londres, le risque d'attentat au Royaume-Uni est de plus en plus élevé. Pour palier à une éventuelle attaque, les autorités ont décidé d'armer davantage les policiers britanniques.

«Un attentat est très probable, c'est une question de "quand" et non de "si"», a déclaré Bernard Hogan-Howe, le patron de la police métropolitaine de Londres. 

Après les attaques terroristes en Allemagne et en France, la Grande-Bretagne craint d'être la prochaine cible d'une attaque terroriste. Une crainte confirmée récemment par les services secrets britanniques. Le 27 juillet dernier, alors que les services de renseignement de sa Majesté se défendaient face à une commission d'enquête les accusant de collecter en masse des informations et des données sur les sujets britanniques sans garde-fous légaux, le responsable des services secrets a affirmé que la menace d'attentat islamiste restait «grave» et qu'une «attaque sur le Royaume-Uni est fortement probable».

Pour faire face à cette menace, le chef de la police londonienne a affirmé que ses services étaient mobilisés et préparés. Désormais, 2 800 officiers à Londres portent des armes, soit un quart de plus que l'année dernière. En effet, la plupart des forces de l'ordre ne comptent que sur leur autorité en Grande-Bretagne. «La majorité de nos policiers ne sont pas armés. Je crois sincèrement que cela permet d’avoir une relation plus saine entre la police et les citoyens», a déclaré Bernard Hogan-Howe. Les policiers ont aussi été formés à répondre en cas d'attaque comme celle de Nice le 14 juillet dernier.

Londres n'est pas la seule capitale européenne à rehausser son niveau de sécurité. Face a l'exaspération des forces de l'ordre bruxelloises, le gouvernement belge s'est engagé à recruter 1 200 nouveaux fonctionnaires au sein de la police fédérale. Après les attentats de Nice, la plupart des voisins européens de la France avaient réévalué leurs mesures de sécurité à la hausse. 

Dans son intervention, le chef de la police londonienne a aussi tenu à saluer le modèle multiculturel anglais, assurant que les Britanniques ne tomberaient pas dans le piège des tensions communautaires tendu par l'Etat Islamique. «Notre relation avec les musulmans n’a pas changé même si ces attaques ont été commises au nom de l’islam. On ne stigmatise pas les millions de musulmans britanniques dont les valeurs et la foi rejettent la litanie de haine des terroristes», a-t-il déclaré.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales