A Bruxelles aussi les musulmans ont assisté à la messe de dimanche

Ce dimanche 31 juillet à Bruxelles, plusieurs dizaines de musulmans ont assisté à la messe à l'église Saint-Roch pour montrer leur solidarité avec les chrétiens après l'assassinat du père Jacques Hamel.

L'appel du Conseil français du culte musulman a été entendu jusqu'en Belgique. Invités à se rendre à la messe ce dimanche 31 juillet pour rendre hommage au père Jacques Hamel, assassiné par deux terroristes se revendiquant de l'Etat Islamique, de nombreux musulmans ont assistés aux offices dominicaux, de Rouen à Bruxelles. 

La Libre Belgique relate qu'à l'église Saint-Roch une dizaine de musulmans, principalement des réfugiés, ont tenu à assister à la messe avec les catholiques belges. Les paroissiens ont apprécié cette présence et les messages de solidarité qui allaient avec à leur juste valeur. 

«Nous n'avons jamais été solidaires [de ces crimes]. Si nous avons quitté notre pays, c'est précisément pour fuir ce genre d'exactions» a déclaré à la fin de l'office Ali, ancien militant des droits de l'Homme en Irak, désormais réfugié en Belgique. 

Les paroissiens, originaires pour la plupart d'Afrique centrale, connaissaient les musulmans présents ce dimanche à la messe : l'église Saint-Roch se situe à moins de cent mètres de l’Office des étrangers. A de nombreuses reprises, la paroisse s'est impliquée dans l’accueil de familles de réfugiés, en provenance notamment d'Irak et de Syrie. 

Le 26 juillet dernier, deux terroristes ont pris cinq personnes en otage dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray au sud de Rouen. Les deux forcenés ont été abattus après avoir égorgé le prêtre et blessé gravement une autre personne. L'attaque a été rapidement revendiquée par l'Etat Islamique. Le Conseil français du culte musulman a tenu à marquer sa solidarité avec les catholiques français et a appelé les musulmans à se rendre à la messe le dimanche suivant. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales