Ukraine : Kiev consent à l’ouverture d’un couloir humanitaire pour les civils de Debaltsevo (VIDEO)

(REUTERS/Gleb Garanich) Source: Reuters
(REUTERS/Gleb Garanich)

Un cessez-le-feu à partir de 9 heures (heure locale) a été proposé dans le Donbass par les milices de Donetsk afin de créer un couloir humanitaire permettant aux civils de Debaltsevo de quitter la zone des combats. Kiev aurait donné son accord.

La proposition d’un cessez-le-feu localisé a été initiée par les milices jeudi dans une déclaration d’Edouard Basourine, vice-ministre de la Défense de la République autoproclamée de Donetsk. Le couloir doit donner aux civils touchés par les combats dans et autour de la ville de Debaltsevo la possibilité de fuir la zone, a précisé Basourine.

Le commandement militaire de Kiev, si l’on en croit le responsable de la République de Donetsk, a donné son accord au sujet du cessez-le-feu.

Les habitants de Debaltsevo auront le choix entre plusieurs zones plus sûres pour s’installer, a annoncé le représentant de la république autoproclamée Denis Pouchiline sur la chaîne de télévision russe Rossiya 24. Il a déclaré que les déplacés pourraient notamment choisir entre Artiomovsk qui est contrôlée par Kiev et Donetsk qui est contrôlée par les milices.

L’annonce du plan du cessez-le-feu local intervient pendant une série de rencontres internationales visant à trouver une solution à une crise qui s’est agravée dans l’est de l’Ukraine.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a visité la capitale ukrainienne jeudi en réponse à la demande du président ukrainien Petro Porochenko de fournir des armes à Kiev.

En savoir plus : John Kerry en visite à Kiev pour s’entretenir avec Petro Porochenko et Arseni Iatseniouk (VIDEO)

Les dirigeants allemand et français ont aussi rencontré Porochenko jeudi avant de partir négocier à Moscou aujourd’hui avec le président russe Vladimir Poutine.

Une rencontre internationale clé, le Forum international de Munich sur les politiques de défense, aura lieu ce week-end dans la ville allemande. La crise ukrainienne et les moyens de sa résolution seront parmi les questions principales à l’ordre du jour.

Debaltsevo est récemment devenue le théâtre de combats acharnés entre les troupes ukrainiennes et les insurgés.

Plus bas, une vidéo de RT montre des chars et des véhicules blindés de transport démolis après ces combats.

Environ 8 000 soldats des forces gouvernementales ukrainiennes ont été encerclés près de Debaltsevo fin janvier lorsque les milices du Donbass ont coupé la seule route qui reliait cette zone au territoire contrôlé par Kiev. Les militaires auraient eu la possibilité de se rendre. Kiev a d'abord nié l’information et maintenu que cette zone se trouvait sous le contrôle de ses troupes.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales