Responsables et hockeyeurs russes : il n’y avait jamais eu de manque de respect envers les Canadiens

Les joueurs russes après la défaite Source: Reuters
Les joueurs russes après la défaite

L’équipe russe de hockey a quitté la glace avant d’écouter l’hymne du Canada, les vainqueurs de la finale du championnat du monde. Mais, selon les responsables et les joueurs russes, c’était juste une gaffe organisationnelle.

La Russie a subi une défaite cuisante 6-1 contre le Canada lors de la finale du championnat du monde de hockey à Prague dimanche soir.

En savoir plus : le Canada a terrassé la Russie lors de la finale du championnat du monde de hockey

A la fin du match, les joueurs russes ont reçu leur médaille d’argent puis une grande partie de l’équipe a quitté la glace pour les vestiaires avant que ne retentisse l’hymne national des champions fraîchement couronnés.

Seulement quelques joueurs sont restés sur l’O2 Arena, y compris les grandes stars de l’équipe russe Aleksandr Ovetchkine et Ievgueni Malkine.

La chef la Fédération internationale de hockey sur glace (IIHF), Rene Fasel, a qualifié le comportement de la Russie d’«inacceptable» et a promis de sanctionner la fédération de hockey du pays.

«C’était irrespectueux envers l’équipe adverse. J’étais très déçu et bouleversé par ce qui s’est passé. Cela est en contradiction avec nos valeurs de fair-play… Je n’accepte pas un tel comportement. J’ai un grand respect envers la Russie et le hockey russe, et c’est très difficile de constater un tel comportement», a dit Fasel à l’agence de presse R-Sport.

Le président de l’IHHF a dit que son organisation discuterait des sanctions possibles contre la Russie mardi et il «s’assurera personnellement qu’elles soient mises en œuvre».

Le ministre des Sports russe Vitali Mutko a souligné que ce qui s’est passé à Prague n’avait pas été fait intentionnellement par l’équipe de hockey russe, mais ne s’est pas opposé aux possibles sanctions.

«S’ils le considèrent comme un manque de respect… Ainsi soit-il. S’ils nous punissent, là c’est une autre chose. S’il existe un tel protocole et les participants en ont conscience, tout le monde doit le suivre», a dit Mutko.

Les mots du ministre ont trouvé écho chez le président de la fédération de Russie de hockey sur glace et légendaire gardien de but Vladislav Tretiak, qui a souligné que les joueurs du pays avaient un grand respect pour leurs collègues canadiens.

L'équipe canadienne célèbre sa victoire Source: RIA NOVOSTI
L'équipe canadienne célèbre sa victoire

«Notre équipe a félicité les canadiens pour leur victoire et leur ont serré la main. Il n’y a pas de conflit. L’équipe russe respecte l’équipe canadienne, qui a bien joué et a mérité sa victoire», a-t-il dit.

Les joueurs russes ont aussi dit que leur retrait trop tôt de la glace ne doit pas être interprété, il n’y avait «aucune sorte de message».

«Nous n’avons pas montré de manque de respect envers les adversaires. Nous nous sommes regardés, sans comprendre ce qu’on devait faire et nous sommes donc rentrés dans les vestiaires», a dit Iegor Uakovlev, le défendeur de l’équipe russe.

L’attaquant Nikolaï Koulemine a souligné que ce qui s’est passé sur l’O2 Arena est «juste un malentendu, rien de plus».

Il n’y pas d’instructions directes dans les régulations de l’IIHF qui indique que l’équipe perdante doit écouter l’hymne des vainqueurs, a rapporté RIA Novosti après avoir jeté un coup d’œil aux règles.

La seule obligation est d’enlever son casque et de serrer la main aux adversaires et aux juges, ce qui a été fait par l’équipe russe dimanche.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales