Donald Trump s'engage à reconnaître la Crimée comme territoire russe

Source: Reuters

Lors d'une conférence de presse, le 27 juillet, le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine a annoncé sa volonté de reconnaître la Crimée comme territoire russe et de lever les sanctions contre la Russie s'il était élu.

«Nous examinerons cette proposition», a déclaré le candidat républicain en conférence de presse alors qu'il était interrogé sur une reconnaissance de la Crimée comme territoire russe en cas de victoire à l'élection présidentielle. Le milliardaire américain s'est aussi déclaré favorable à une levée des sanctions internationales qui frappent actuellement la Russie.  

Donald Trump répondait au camp démocrate qui assure que la divulgation par WikiLeaks d'emails confidentiels de l'équipe de campagne d'Hilary Clinton est un piratage des autorités russes pour favoriser le candidat républicain.

La porte-parole du département d'Etat, Julia Mason, a commenté ces déclarations de Donald Trump sur la Crimée, estimant que le candidat républicain se livrait à une «rhétorique de campagne électorale». 

Le vice-Premier ministre de la Crimée, Mikhaïl Cheremet, quant à lui, a réagi en invitant Donald Trump à se rendre en Crimée pour voir de ses propres yeux la situation économique et politique dans la péninsule. «Nous sommes ravis d’accueillir tous ceux qui viennent voir que nous vivons en paix et dans la prospérité», a-t-il déclaré à l'agence de presse russe Ria Novosti. 

La péninsule de Crimée est devenue une région russe à la suite d’un référendum populaire tenu le 16 mars 2014, où plus de 96% des habitants se sont prononcés pour quitter l’Ukraine et rejoindre à la Fédération de Russie, après le coup d’Etat de février 2014 et l’arrivée au pouvoir à Kiev de nouvelles autorités. Les Etats-Unis et les Etats membres de l'UE n'ont pas reconnu ce rattachement de la Crimée à la Russie. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales