Hillary Clinton intronisée candidate à la Maison Blanche, les partisans de Sanders s’obstinent

© Jim Bourg

Hillary Clinton a été désignée candidate démocrate à la présidence, mais les partisans de son rival Bernie Sanders ne veulent toujours pas reconnaître leur échec et l’investiture de Clinton provoque une vague de manifestations critiques.

La convention nationale du parti démocrate qui s’est déroulée à Philadelphie ne réservait aucune surprise. Hillary Clinton disposant des près de 1000 voix de délégués de plus que son adversaire Bernie Sanders, le résultat était couru d’avance. Après l'annonce des résultats du vote des délégués, Bernie Sanders, sous les cris «Bernie ! Bernie !», s’est levé pour prendre la parole. «Je recommande qu'Hillary Clinton soit sélectionnée en tant que candidate du parti démocrate pour devenir présidente des Etats-Unis», a-t-il déclaré devant des milliers de ses partisans.

Lire aussi : Les scandales qui ont jalonné la carrière de la probable candidate démocrate à la présidentielle

L’audience s’est alors levée dans un tonnerre d'applaudissements. Bernie Sanders a ensuite embrassé sa femme, salué la foule et est sorti de la salle. Nombreux ont été ses partisans à faire preuve d’une vive émotion. Certains pleuraient. La plupart des délégués qui lui étaient acquis, soit plus de 500 personnes, l'ont suivi, ne prenant ainsi pas part à la suite de la cérémonie.

Si Bernie Sanders n’a pas contesté la victoire d’Hillary Clinton, il en est allé autrement de ses partisans. 300 d’entre eux ont occupé le centre de presse. Après cela, la police en a bloqué l’entrée, interdisant même aux journalistes d’y pénétrer.

Un autre groupe de 200 personnes était massé devant le centre.

«Hillary Clinton n’a jamais eu ces votes, ces votes étaient pour Bernie et resteront pour Bernie», a confié un délégué à RT.

Une autre déléguée a pu déplorer : «Nous avons suivi Bernie. J’avais tant d’espoir… J’ai le cœur brisé et je suis sûre que c’est aussi le cas pour le sénateur [Bernie Sanders]. J’ai travaillé avec lui pendant plus d’un an. Je suis fatiguée. Je n’ai plus d’espoir.»

Quelques délégués ont mis du scotch sur leurs bouches afin de montrer qu’ils étaient réduits au silence.

Source: Reuters

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales