Arabie saoudite : cinq gardes-frontières tués à la frontière yéménite

© FAYEZ NURELDINE Source: AFP

De violents affrontements ont éclaté, le 25 juillet, entre les gardes-frontières saoudiens et des groupes armés yéménites qui cherchaient à pénétrer dans le sud de l'Arabie saoudite.

Des groupes armés provenant du Yémen ont tué cinq gardes-frontières en tentant de s'infiltrer en Arabie saoudite, a fait savoir le ministère de l'Intérieur saoudien, lundi 25 juillet.

Les forces frontalières, supplées par l'armée de terre, sont parvenues à repousser les assaillants après huit heures d'âpres combats, a précisé la source ministérielle selon l'agence publique saoudienne Spa.

Les autorités n'ont pas réussi à identifier les «groupes armés d'éléments ennemis» ayant tenté de forcer la frontière. L'événement est toutefois loin d'être isolé : les militaires saoudiens et les combattants houthis – des rebelles au gouvernement yéménite soutenu par l'Arabie saoudite – échangent régulièrement des coups de feu, depuis plus d'un an.

La source de ces tensions remonte à mars 2015, lorsque Riyad a mis en place une coalition militaire d'Etats arabes, afin de protéger le président du Yémen Abd Rabbo Mansour face à l'insurrection des Houthis chiites. Ces derniers, alliés à l'ex-président yéménite Ali Abdallah Saleh, contrôlent actuellement la capitale du pays, Sanaa, ainsi qu'une importante partie du territoire national.

Lire aussi : Des ONG appellent à suspendre Riyad du Conseil des droits de l'homme pour «crimes de guerre»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales