Un cyber pirate américain accède à l’ordinateur d’un avion en vol

Un homme utilise son ordinateur portable en vol Source: Reuters
Un homme utilise son ordinateur portable en vol

Cet ancien employé d’une entreprise de sécurité informatique a déclaré qu’il avait réussi à pirater le mot de passe de l’ordinateur de bord et à modifier les paramètres de vol de l’appareil, en lui faisant prendre de l’altitude et en le déroutant.

Chris Roberts, qui a travaillé pour l’entreprise américaine One World Labs, a affirmé, lors d’un interrogatoire du FBI, avoir piraté le réseau interne d’un avion, copié les mots de passe de son système de sécurité et même participé à son pilotage, rapporte un article de la revue technologique américaine Wired.

Lors de l’interrogatoire effectué par le FBI, l’ancien employé a avoué avoir réussi à faire prendre de l’altitude à un des avions et à le dérouter pendant le vol. D’après la demande de mandat signée par l’agent du FBI Mark Hurley, Chris Roberts «a déclaré avoir poussé l'un des moteurs de l’avion, provoquant une dérive latéral de l'appareil lors d'un de ces vols».

La demande de mandat
La demande de mandat

Chris Roberts a été arrêté lors d’un vol de Chicago à Syracuse, dans l’Etat de New York, après avoir écrit un tweet qui a attiré l’attention. Les services spéciaux se sont en effet intéressés à ce tweet, où l’auteur indiquait qu’il avait déjà pris le contrôle d’un avion. Après avoir été escorté hors de l’appareil, Roberts a tenté d'expliquer pendant de longues heures aux agents du FBI que c’était une blague.

Mais il s’est avéré que le cyber pirate avait régulièrement violé la loi et jouait à des jeux dangereux avec de vrais avions de voyageurs pendant trois ans, de 2011 à 2014. Pour ce faire, il n’avait besoin que de son ordinateur portable, de clés USB et de câbles spéciaux pour se connecter et, bien sûr, ses connaissances qu’il a acquises durant ses longues années de travail dans les systèmes de sécurité. Il ne lui reste aujourd’hui que ses connaissances, car tout le reste à été confisqué.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales