Nuit de chaos en Turquie : les images les plus spectaculaires des combats de rue (VIDEOS)

© Reuters Source: Reuters

Après une nuit sanglante qui a fait 161 morts, le président Erdogan a repris les rênes du pouvoir. Des affrontements entre partisans du gouvernement et putschistes se sont poursuivis jusqu’au matin. RT France revient sur les images choc.

ATTENTION, LES IMAGES CONTENUES DANS CET ARTICLE PEUVENT SE REVELER CHOQUANTES

Une vidéo montre un hélicoptère aux mains des militaires putschistes tirer sur la foule de manifestants favorables au gouvernement de Recep Tayyip Erdogan rassemblée au milieu d’une route. On entend des coups de feu saccadés provenant vraisemblablement de la mitrailleuse de l’hélicoptère. Aux coups de feu, plusieurs dizaines de personnes courent en tentant de se réfugier.

Au cours de la nuit, le bâtiment du parlement à Ankara a été bombardé par les putschistes. Des images montrent de violents éclairs de lumière suivis de fortes détonations.

Au petit matin, le palais présidentiel à Ankara a lui aussi été bombardé. Des images montrent un obus s'abattre sur le bâtiment avec fracas, provoquant une immense colonne de fumée. Les personnes présentes à cet endroit tentent de se protéger comme elles le peuvent, tandis qu'au loin, des flammes s'élèvent dans les airs.

En tout début des opérations de tentative de coup d'Etat, tandis que des F16 et des hélicoptères survolaient la capitale Ankara à très basse altitude, des vidéos ont également montré le centre ville d'Istanbul dans un chaos total avec des chars d'assaut écrasant des voitures dans la rue pour se frayer un passage.

Une vidéo choc témoigne de la violence de la tentative de putsch dans les rues d'Istanbul où l'on peut voir une foule tenter de se protéger des coups de feu.

Un pont sur le Bosphore a également été le théâtre de tirs violents depuis des hélicoptères des putschistes en direction de la foule.

A la fin de cette nuit de violences, 161 morts et 1400 blessés ont été rapportés, ainsi que l'arrestation de près de 2000 militaires.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales