EN DIRECT : Réactions au coup d'Etat manqué en Turquie

Source: AFP

La situation en Turquie inquiète les pays voisins et le monde réagit à la tentative de coup d'Etat.

  • Horst Seehofer, chef de file de la CSU, le parti conservateur bavarois allié de la CDU d'Angela Merkel a déclaré que la tentative avortée de coup d'Etat soulève des doutes sur l'accord concernant les exemptions de visas pour les ressortissants turcs.

  • L'UE espère garder Ankara comme un «partenaire clé», a déclaré durant la nuit le président du Conseil européen Donald Tusk, ajoutant que ces événements auraient un impact significatif sur la région.

    «Un coup d'Etat militaire n'a pas sa place en Turquie. Les différends ne peuvent être résolus avec des armes», a déclaré Donald Tusk.

  • «La tentative de coup d'Etat en Turquie a créé une division profonde entre le peuple et l'armée», a déclaré le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, tout en appelant à la restauration de l'ordre constitutionnel afin que «tous les droits et libertés garantis par leur législation soient respectés».

  • Le ministère des Affaires étrangères de la Corée du Sud a conseillé à ses citoyens d'annuler leurs voyages prévus en Turquie.

    «Le gouvernement se déclare gravement préoccupé par la situation résultant des actions d'une partie de l'armée turque et espère que la situation sera rapidement maîtrisée par l'application de l'ordre et que la stabilité démocratique et constitutionnelle sera rétablie», lit-on dans un communiqué.

  • Le secrétaire général de l'Otan appelle au calme après des pourparlers avec le ministre des Affaires étrangères turc.

  • «L'ordre démocratique doit être respecté en Turquie», où un groupe de militaires putchistes affirme avoir pris le pouvoir, a déclaré samedi le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel.

    «Tout doit être fait pour protéger les vies humaines», a-t-il ajouté, alors que des soldats ont tiré à Istanbul sur la foule qui protestait et que 17 policiers ont été tués à Ankara, selon des médias locaux.

  • L'air inquiet, des membres de la communauté turque de Strasbourg se sont réunis devant le consulat de Turquie.

  • Le président américain Barack Obama a appelé à soutenir le gouvernement turc «démocratiquement élu» de Recep Tayyip Erdogan, a fait savoir la Maison blanche.

  • Un porte-parole du Kremlin a indiqué qu'il souhaitait que la Turquie retrouve le chemin de la stabilité et de l'ordre.

  • Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon appelle au calme en Turquie alors que l'organisation souhaite une clarification de la situation.

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales