Le sommet de l’OTAN : Alors, on chante !

Une scène sur laquelle ces dirigeants montrent d’habitude une autre facette de leurs talents
Une scène sur laquelle ces dirigeants montrent d’habitude une autre facette de leurs talents

Une vidéo des ministres des Affaires étrangères de l’OTAN qui chantent la chanson We are the world est devenue virale sur Internet et pourrait marquer les mémoires davantage que les déclarations des responsables à l’issue du sommet.

Les ministres des Affaires étrangères sont déjà sur le chemin du retour chez eux après le sommet de l’OTAN en Turquie, consacré comme toujours à ce que l’Alliance qualifie de «menaces», notamment Daesh, la Libye et la Russie. Cette dernière a été évoquée à plusieurs reprises dans les déclarations du patron de l’Alliance atlantique Jens Stotenberg qui a justifié les exercices actuels en Roumanie par «le comportement d’une Russie plus ferme et d’une Russie qui est responsable d’actions agressives en Ukraine».

 En savoir plus : L’OTAN s’exerce en Roumanie en invoquant une nouvelle fois la «menace russe»

Mais malgré la rhétorique combative de l’OTAN, l’évènement le plus remarquable de ce sommet restera à n’en pas douter la vidéo diffusée sur Internet où les ministres des Affaires étrangères ont chanté la chanson pacifiste We are the world [Nous sommes le monde en français], écrite par Michael Jackson et Lionel Richie.

Le chanteur turc Behzat Gerceker, qui animait la soirée des chefs de diplomatie, les a invités à chanter «la chanson de paix». De hauts responsables de l’OTAN, parmi lesquels son chef Jens Stoltenberg et la responsable de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, n’ont pas hésité à monter sur scène pour laisser leur talent s’exprimer. Sur la vidéo, on voit comment les diplomates poussent la chansonnette, loin des «menaces» qu’ils avaient évoquées lors de leur réunion.

Internet s’enflamme

Les réactions des internautes ne se sont pas fait attendre. Les utilisateurs des réseaux sociaux ont vu l’hypocrisie dans la performance de «We are the world» par les va-t-en-guerre. La divergence entre «la chanson de paix» et la politique militaire de l’OTAN qui a bombardé plusieurs pays et, est trop visible pour les internautes. En plus, les utilisateurs n’ont apprécié non plus la qualité vocale des ministres.

«Nous somme absurdes…nous sommes indifférents…nous sommes confus où on va».

«Est-ce que la version de l’OTAN de «We are the World», est la suivante : «Nous lançons des drones autour du monde, nous bombardons les enfants ?»

«L’OTAN dans le concert «We are the world après les aventures meurtrières en Irak, en Libye et dans d’autres places». Dissonance cognitive.»

«Les ministres de l’OTAN qui chantent «We are the world» peut être le moment que les historiens qualifieront à l’avenir de la fin de l’Occident comme puissance sérieuse.»

Le bilan du sommet

Malgré la légèreté affichée en Turquie, l'OTAN a nénmoins du pain sur la planche compte tenu des dangers qui menacent aujourd'hui l'ordre mondial.

Daesh prospère au Moyen-Orient. L’Etat Islamique (EI) commet de plus en plus attentats terroristes. Parmi les plus derniers revendiqués par les terroristes sont une attaque au Pakistan (plus de 40 morts), une attaque du Bardo en Tunisie (plus de 20 morts) et une fusillade au Texas. Et seulement hier le mouvement armé jihadiste Al-Morabitoune algérien a annoncé l'allégeance à Daesh. En mars dernier les terroristes de Boko Haram ont prêté aussi l’allégeance à l’EI. Au sommet de l’OTAN, le Premier ministre turc Ahmet Davutoglu a appelé l’Alliance à répondre à la menace de Daesh qui est déjà près des frontières turques. «La menace de Daesh augmente, nous voyons la montée de violence de terrorisme à notre porte», a déclaré le Premier ministre turc. Le secrétaire général de l’Alliance Jens Stoltenberg affirme que l’OTAN examinera «toutes les possibilités» dans la lutte contre l’EI. Mais jusqu’à présent on n’a pas vu pas la réponse claire à la menace.

En savoir plus:Le groupe jihadiste sahélien Al-Mourabitoune prêt à rejoindre

Une autre question débattue lors du sommet est la Libye. C’est assez curieux, parce que la Libye s’est plongée dans le chaos en 2011, lorsque les rebelles appuyés par l’OTAN ont renversé Mouammar Kadhafi. Jen Stoltenberg a admis que les «efforts de stabiliser le pays ont échoué». Mais, selon lui, la responsabilité incombe  pas seulement à la communauté internationale, mais aussi au «gouvernement et la Libye elle-même». En plus, maintenant la Libye est devenue le point de départ des migrants de toute l’Afrique en Europe. L’EU envisage de bombarder la Libye pour arrêter les migrants. Les discussions, «à ce stade», portent surtout sur «une question de formulation» de la résolution qui donnerait une base juridique à cette mission militaire sans précédent, a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, en marge d'une réunion de l'OTAN en Turquie. Bien que l’EU n’ait pas officiellement demandé l’aide de l’OTAN, le ministre allemand est convaincu que «la coopération entre l’EU et l’OTAN sur ce sujet sera plus étroite».

DaeshEn savoir plus : Nigéria : Boko Haram prête allégeance à l’Etat islamique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales