Un ancien combattant de Daesh raconte son année au service des troupes du «caliphat»

La journaliste de RT Maria Finoshina a rencontré un ancien combattant de Daesh, qui a passé un an en Syrie en tant que garde de corps d’un des principaux leaders du groupe terroriste. Il révèle les détails de sa vie avec les terroristes.

Zurab [nom d'emprunt] est né dans la République d’Ingouchie, dans le Caucase du Nord. Pendant un an, il a été garde du corps d’Abou Omar al-Chichani, dirigeant de Daesh dans nord de la Syrie.

Le parcours de Zurab n'a pas été facile : à peine entré au service de Daesh il a compris qu'il allait quitter l'organisation terroriste. Mais pour mettre toutes les chances de succès de son côté, il a décidé de jouer le jeu pour gagner la confiance des cadres de l'organisation. Pendant des mois, il a redoublé d'efforts pour satisfaire les exigences de l'organisation et lorsqu'Abou Omar al-Chichani l'a autorisé à retourner voir sa mère, il a saisi cette opportunité pour ne plus jamais revenir.

Après son retour en Ingouchie, il s’est rendu aux autorités et a été jugé. Il a insisté sur le fait qu’il n’avait pas tué de civils, une affirmation qui a été démontrée lors de son procès. Zurab a été condamné à cinq ans d’emprisonnement avec sursis.

Dans cette interview, il partage avec la journaliste de RT les détails de sa vie quotidienne au sein d'un des groupes terroristes les plus violents.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales