Lors de sa première visite officielle en Espagne, Barack Obama parle à nouveau de «menace russe»

Le président américain s'est rendu pour la première fois en Espagne pour une visite officielle Source: AFP
Le président américain s'est rendu pour la première fois en Espagne pour une visite officielle

Le président des Etats-Unis a pour la première fois foulé officiellement le sol espagnol. Il s'est rendu sur une base navale et a appelé à renforcer les liens militaires entre l'Espagne et les Etats-Unis. Avec, encore une fois, Moscou dans le viseur.

Le sommet de l’OTAN à Varsovie, et dans la foulée, une visite en Espagne le 10 juillet : Barack Obama sillonne l’Europe et parle à ses partenaires. Dernière étape en date : la base militaire navale de Rota. Parlant d’une période «de défi pour tous nos pays», le locataire de la Maison Blanche s’est exprimé devant un parterre de soldats américains et espagnols. La base héberge en effet 2 500 militaires américains.

La Russie, encore et toujours

En toute cohérence avec son discours du sommet de l’OTAN qui s’est déroulé à Varsovie les 8 et 9 juillet, Barack Obama a remis la Russie dans son viseur. «L’agression russe contre l’Ukraine menace notre vision d’une Europe en paix», a-t-il déclaré.

Mais le président américain s’est également exprimé sur le Brexit. «Le vote au Royaume-Uni a soulevé des questions sur la manière dont l’Europe va évoluer ces prochaines années», a fait remarquer Barack Obama.

Lors de sa visite, le président américain s’est notamment entretenu avec le roi Felipe VI et les responsables des principaux partis politiques espagnols. Il a qualifié l'Espagne de «primordiale» pour la sécurité des Etats-Unis et des pays de l'OTAN. Tout en rappelant que les Ibères étaient l'un des «principaux» alliés de Washington et que rien ne changerait, quel que soit le prochain gouvernement.

L'Espagne est en effet plongée dans une grave crise politique depuis plusieurs mois. Le 7 juillet, le pays a franchi le cap des 200 jours sans gouvernement. Les conservateurs, rassemblés autour du Premier ministre sortant Mariano Rajoy, sont toujours à la recherche d’alliés pour former une majorité et pouvoir gouverner.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales