Le port de la burqa officiellement puni de 9 200 euros en Suisse, deux manifestants verbalisés

© Wakil Kohsar Source: AFP

Ce 8 juillet, quelques jours après que la loi interdisant la burqa a été introduite dans le canton du Tessin, deux activistes défendant les droits des musulmans se sont promenés dans la rue avec un voile intégral, avant d’être verbalisés.

Nora Illi, une native de Zurich convertie à l’Islam, ainsi que l’activiste franco-algérien Rachid Nekkaz, avaient revêtu une burqa afin de se balader dans les rues suisses en guise de protestation contre l’entrée en vigueur de la loi.

Ils ont été arrêtés par des policiers, qui ont infligé une amende d’environ 9 000 euros (10 000 francs suisses) à la première, contre 200 euros (230 francs suisses) pour son compère masculin.

En 2011, Rachid Nekkaz avait mis en place un fonds d’un million d’euros afin de payer les amendes des femmes qui, partout dans le monde, décidaient de porter le voile ou la burqa là où c’est illégal.

En savoir plus : Nekkaz défend le port du niqab en Suisse au nom du respect des libertés fondamentales

La loi anti-burqa du canton de Tessin, dont les habitants sont majoritairement catholiques, a été votée par référendum en 2013, récoltant 65% des votes. Après un passage par le parlement, elle a été approuvée par le gouvernement local en novembre 2015, avant d’officiellement entrer en vigueur le 1er juillet 2016.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales