Donald Trump accuse Clinton d'avoir corrompu le Procureur général dans l'enquête sur les emails

La candidate à la présidence Hillary Clinton a tenu un meeting commun avec Barack Obama© Nicholas Kamm Source: AFP
La candidate à la présidence Hillary Clinton a tenu un meeting commun avec Barack Obama

Au cours d’un meeting en Caroline du Nord, le candidat républicain à la Maison blanche a accusé Hillary Clinton d’avoir acheté le Procureur général Loretta Lynch, qui enquête sur l'utilisation d'un serveur mail privé par l'ex-Secrétaire d'Etat.

«C’est un pot-de-vin, c'est une honte», a déclaré Donald Trump, assurant que Clinton se serait dite favorable à maintenir Loretta Lynch comme Procureur général des Etats-Unis, si elle accédait à la Maison blanche.

«Je veux dire, le Procureur général est là et se dit, "Si je laisse Hillary se tirer d’affaire, j’aurai quatre ans ou huit ans supplémentaires [à mon poste]. Mais si elle perd, je suis au chômage"», a expliqué le milliardaire, candidat au poste de prochaine président des Etats-Unis.

Le 1er juillet, Loretta Lynch a déclaré qu’elle accepterait les recommandations du FBI quant aux charges à retenir dans l’enquête sur les emails officiels envoyés par Clinton depuis un serveur privé. Un jour auparavant, James Comey, directeur du FBI, avait recommandé qu’aucune enquête criminelle ne soit engagée contre la candidate démocrate, dont il jugeait toutefois le comportement «extrêmement imprudent».

Donald Trump a également accusé le président Barack Obama d’être mêlé à l’affaire. «Il savait que le FBI allait faire cela parce que ça aurait été très gênant de faire campagne avec elle s’ils n’avaient pas laissé passer la corrompue Hillary […] Donc ils laissent passer, ils annoncent qu’ils n’engageront pas de poursuites et surprise, quelques heures plus tard, faisons une conférence de presse, faisons un discours ensemble !», a-t-il remarqué, ironique.

Le 5 juillet, Barack Obama a officiellement apporté son soutien à la candidate démocrate Hillary Clinton au cours d'un meeting commun tenu dans la ville de Charlotte, en Caroline du Nord.

Lire aussi : «Les Clinton croient qu'ils sont au-dessus des lois»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales