Les musulmans du monde célèbrent l’Aïd el-Fitr

L'Aïd el-Fitr est célébrée à travers le monde par la communauté musulmane, elle marque la fin du mois de ramadan Source: Reuters
L'Aïd el-Fitr est célébrée à travers le monde par la communauté musulmane, elle marque la fin du mois de ramadan

Des centaines de millions de musulmans à travers le globe célèbrent l'Aïd el-Fitr, qui marque la fin du Ramadan dans un contexte difficile, plusieurs attentats sanglants ayant récemment endeuillé le monde islamique.

Juste après le lever du soleil, des millions d’Iraniens se sont mis en marche pour prendre part aux prières de l’Aïd el-Fitr. A Téhéran, ils étaient des dizaines de milliers à venir écouter l’Ayatollah Ali Khamenei. Des scènes semblables se déroulent partout à travers le globe ce 6 juillet.

Dans la capitale iranienne, plusieurs dizaines de milliers de fidèles se sont joints à Ali Khameneï pour la prière© Capture d'écran du site www.presstv.ir
Dans la capitale iranienne, plusieurs dizaines de milliers de fidèles se sont joints à Ali Khameneï pour la prière

Pour la communauté musulmane, la journée est dédiée aux célébrations de la fin du mois du Ramadan. Cette année, cette fête religieuse se déroule dans un contexte pesant. Le 3 juillet, plus de 200 personnes ont perdu la vie dans un attentat revendiqué par Daesh à Bagdad. Le lendemain, trois attaques-suicides ont été perpétrées en Arabie saoudite. Quatre agents de sécurité ont perdu la vie. Au-delà de l’horreur, c’est le symbole qui a choqué : car c’est Médine, deuxième ville sainte de l’islam, qui a été touchée.

Une immense fête mondiale malgré le contexte

Cette morosité ambiante n’a pas empêché les musulmans de célébrer la fin du jeûne. A Paris, les fidèles étaient déjà nombreux à la Grande de Mosquée de Paris en début de matinée.

De même que partout à travers l’Hexagone, comme à Grenoble, où une collation géante a été organisée.

Ou ici à Toulouse.

La métropole n’est pas la seule à célébrer l’Aïd el-Fitr. Les Réunionais de confession musulmane participent aussi à la fête.

A Tirana, en Albanie, c’est le Cheikh Saleh Al Taleb, un des imams de la mosquée sacrée de la Mecque, qui a mené la prière. Des dizaines de milliers de fidèles s’étaient donné rendez-vous pour se joindre à lui.

En Indonésie, le pays musulmans le plus peuplé du monde, les habitants ont envahi en masse les rue de la capitale, Jakarta.

Aux Philippines, pays à dominante catholique, la communauté musulmane s’est réunie pour prier, notamment à Manille.

Les pays du Maghreb ne sont bien sûr pas en reste. Les Marocains ont rejoint en masse les mosquées du pays.

Au Canada, le Premier ministre en personne, Justin Trudeau, a tenu à souhaiter une bonne fête aux musulmans.

A noter que dans certains pays, les autorités religieuses locales ont préféré choisir la date du 5 juillet pour les célébrations de l’Aïd el-Fitr. C’est le cas de la Russie. A Moscou, c’est donc hier, mardi, que les fidèles se sont réunis pour fêter la fin du Ramadan.

L’Aïd el-Fitr marque la fin du neuvième mois du calendrier islamique. Dédié au jeûne, il est vu par les fidèles comme une occasion de se rapprocher des révélations de Dieu à l’humanité. Le prophète Mahomet aurait reçu les premiers versets du Coran durant la période du Ramadan. Les musulmans célèbrent l’Aïd el-Fitr en payant l’impôt social purificateur, le Zakat al-Fitr et en participant à la prière.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales