De la contrefaçon au service des migrants : des chaussures italiennes offertes aux étrangers

Les migrants dans le port italien de Catania (Sicile) Source: Reuters
Les migrants dans le port italien de Catania (Sicile)

Les organisations de charité italiennes ont trouvé une nouvelle façon d’utiliser les chaussures de contrefaçon confisquées par la police et d’aider les migrants en même temps : les offrir aux immigrés venant de l’autre côté de la Méditerranée.

Après plusieurs jours de voyage périlleux sur des bateaux surchargés, la première chose que les immigrés venant d’Afrique du nord se voient offrir à Catania, en Sicile, ce sont des chaussures toutes neuves. Il s’agit de contrefaçons de marques mondialement connues produites par des entreprises clandestines en Italie ou bien en Asie.

La police locale a récemment obtenu l’autorisation des autorités nationales de donner des chaussures de contrefaçon confisquées aux organisations de charité qui viennent en aide aux migrants méditerranéens. Selon l’officier de police Pietro Belfiore, les officiers essaient néanmoins d’enlever le nom de la marque en vue de la protéger.

En savoir plus : Crise migratoire: la Libye rejette le plan européen, l'Italie veut les faire travailler gratuitement

La directrice du groupe d’aide catholique locale Caritas di Catania Valentina Cali a raconté que, depuis le début de l’année, son organisation a distribué quelques 410 paires de chaussures, de même que des vêtements neufs, aux pauvres et aux migrants. Selon elle, le nombre de ceux qui auront besoin d’aide augmentera encore plus cette année vu l’afflux des migrants qui pourrait atteindre entre 1 500 à 2 000 personnes.

Le marché de la contrefaçon prospère en Italie, qui est célèbre pour ses accessoires et vêtements haute couture. Selon les estimations de la police financière italienne, ce marché représenterait près de 6,5 milliards d’euros ne serait-ce qu’en 2012.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales