Egypte : tous les restes humains du crash du vol MS804 en Méditerranée ont été récupérés

© Capture d'écran d'un compte de Twitter @FelizVuelo

La commission d’enquête égyptienne a annoncé que tous les restes humains localisés après l'accident du vol MS804 d'EgyptAir, qui s'était abîmé en mer là où la Méditerrannée est la plus profonde le 19 mai, avaient été récupérés.

Le ministère de l’Intérieur égyptien a fait savoir que le bateau de la firme mauricienne Deep Ocean Search, le John Lethbridge, qui effectuait les recherches après le crash du vol MS804 le 19 mai, se dirigeait vers Alexandrie pour remettre les restes de toutes les victimes à des médecins légistes.

Le ministère a aussi précisé que le bateau retournerait ensuite sur le site de l'accident pour procéder à de nouvelles recherches.

Tous les restes repérés ont donc été récupérés mais les recherches se poursuivront «jusqu'à ce qu'on soit complètement assuré de l'absence d'autres restes humains [dans les environs du] site du crash», souligne la commission.

Le vol MS804, reliant Paris au Caire, s'est abîmé en mer le 19 mai dernier entre la Crète et la côte nord de l'Egypte, après avoir soudainement disparu des écrans radar pour des raisons encore indéterminées, avec 66 personnes à bord dont 40 Egyptiens (30 passagers, 10 membres d'équipage) et 15 Français.

Lire aussi : Crash du vol MS804 : l’avion aurait fait demi-tour à au moins trois reprises au cours des 24 heures

Un mois après la catastrophe, aucune piste n'a encore été formellement retenue quant à ses causes par l'enquête.

La semaine dernière, les enquêteurs indiquaient que les débris de l'avion laissaient penser à un incendie qui se serait déclenché à l'intérieur de l'appareil. Les premières données extraites de l'enregistreur de paramètres de vol confirmeraient cette hypothèse, montrant qu'il y avait de la fumée dans les toilettes et un compartiment renfermant de nombreux composants électroniques.

En savoir plus : L’alerte signalant de la fumée à bord pourrait être en cause dans le crash de l’A320 d’Egyptair

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales