Un garde de l’ambassade américaine à Moscou frappé par un agent de la CIA, selon la diplomatie russe

L'ambassade américaine à Moscou Source: Sputnik
L'ambassade américaine à Moscou

L’article du Washington Post sur «un diplomate américain battu» par des membres de la sécurité russe est un mensonge, selon le ministère russe des Affaires étrangères. En réalité, un agent de la CIA aurait maltraité un garde russe.

«Le département d’Etat et les services de sécurité américains utilisent activement le Washington Post pour propager de fausses informations et des mensonges sur le "harcèlement" de diplomates américains en Russie», a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova lors d’une conférence de presse, commentant un article du journal américain sur le supposé passage à tabac d’un diplomate américain par des membres du personnel de sécurité russe.

L’article, publié le 29 juin et dans lequel le Washington Post affirmait qu’«un garde du Service fédéral de sécurité russe (FSB) en poste devant l’ambassade américaine à Moscou, [avait] attaqué et frappé un diplomate américain qui essayait d’entrer dans le complexe». Toute cette histoire a été fabriquée, selon Maria Zakhariva.

La porte-parole du ministère a expliqué qu’en réalité un ressortissant américain avait frappé un garde russe alors que ce dernier voulait procéder à un contrôle d’identité.

Dans la nuit du 5 au 6 juin, un taxi est arrivé à l’ambassade américaine à Moscou. Un homme avec un chapeau baissé jusqu’au-dessus des yeux a sauté de la voiture et s’est précipité vers l’entrée. Un policier qui était de garde a essayé de vérifier l’identité de l’individu suspect pour s’assurer qu’il n’y avait pas de menace pour l’ambassade», a expliqué Maria Zakharova.

«Au lieu de laisser le policier voir ses papiers, l’homme l’a frappé au visage avec le coude, puis l’a poussé et est allé à l’ambassade», a-t-elle ajouté, soulignant que le Washington Post «ne distordait pas seulement les informations mais contredi[sait] ouvertement les faits».

En outre, cette agression envers le policier a été enregistrée par les caméras de surveillance et la vidéo a été présentée au département d’Etat américain.

Il s’est plus tard avéré que l’homme ayant attaqué le policier était un agent de la CIA qui travaillait en Russie sous couverture diplomatique et rentrait de mission la nuit de l’attaque, a fait savoir Maria Zakharova. L’agent aurait voulu ainsi tenter d’échapper à toute reconnaissance.

En outre, elle a souligné que les Etats-Unis demandaient régulièrement à la Russie de renforcer la sécurité de leur ambassade et d’envoyer la police pour la protéger.

Lire aussi : Comment Euronews diffuse de fausses informations et déforme l’actualité sur la Russie

Une telle politique, via des articles tels que celui du Washington Post, «n’amènera rien de bon», a conclu Maria Zakharova.

L’article du Washington Post a été publié un jour après l’émission de critiques par le ministère russe des Affaires étrangères d’un autre article du journal américain, qui affirmait que «la Russie harcel[ait] les diplomates américains à travers l’Europe».

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales