Irak : au moins 12 morts dans une attentat suicide contre la mosquée d'Abou Ghraib

Source: Reuters

Un attentat suicide visant une mosquée sunnite à l'ouest de la capitale irakienne, Bagdad, a fait au moins 12 morts et 32 blessés, ont rapporté certains médias, citant des responsables irakiens.

Lundi 27 juin, un kamikaze a frappé une mosquée à Abou Ghraib, à environ 25 kilomètres à l'ouest de Bagdad, selon des officiers de police et des médecins. Selon Reuters, l'attaque aurait fait 12 morts et 32 ​​blessés, tandis que Associated Press (AP) fait état de 14 tués et 32 blessés. La mosquée est située dans un quartier majoritairement sunnite.

Aucun groupe terroriste n'a pour l'instant revendiqué l'attaque. Elle ne semble pas devoir être attribuée à l'Etat islamique, qui vise habituellement «les civils chiites et les infrastructures de sécurité», selon AP.

Le kamikaze s'est fait exploser au moment de la rupture du jeûne, pendant un Ramadan au cours duquel les organisations terroristes ont appelé à multiplier les attaques. Cet attentat suicide intervient après l'annonce par les forces irakiennes de la libération de la ville de Falloujah des mains de l'Etat islamique.

Les forces irakiennes ont continué à poursuivre les combattants qui tentaient de s'échapper de cet ancien bastion de l'Etat islamique ce lundi 27 juin, avec le but de dissuader toute éventuelle contre-attaque. On soupçonne qu'environ 150 extrémistes se cachent le long de la rive sud de l'Euphrate, selon un officier de l'armée, cité par Reuters.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales