Brexit : après l'Ecosse, le pays de Galles risque aussi de prendre son indépendance

Source: Reuters

Un Royaume-Uni... de moins en moins uni. Le parti indépendantiste gallois a annoncé ce lundi 27 juin son intention de relancer un processus d’indépendance après la décision des électeurs britanniques de quitter l'Union européenne.

Plaid Cymru, le parti indépendantiste gallois, a annoncé qu'il souhaitait imiter l'Ecosse et prendre son indépendance vis à vis du Royaume-Uni pour rester dans l'UE. Leane Wood, leader du parti, a déclaré que le référendum du 23 juin sur l'appartenance à l'Union européenne «changeait tout» dans les relations entre les deux nations. 

Leanne Wood, dirigeante du  parti nationaliste gallois Plaid Cymru Source: Reuters
Leanne Wood, dirigeante du parti nationaliste gallois Plaid Cymru

«Si l'Ecosse souhaite rester au sein de l'UE et choisit la voie de l'indépendance, le Royaume-Uni cessera alors d'exister», a-t-elle précisé, ajoutant : «Dans ces conditions, le pays de Galles ne peut se permettre d'être le partenaire mineur d'une union réduite avec l'Angleterre.» 

Plaid Cymru a annoncé la tenue dans les prochains jours d'un comité pour préciser la ligne politique du parti.

Le référendum sur le Brexit a considérablement attisé les velléités indépendantistes au sein du Royaume-Uni : le Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon, s'est déclaré prêt à l'indépendance si cela permet un maintien de l'Ecosse au sein de l'UE, tandis qu'en Irlande du Nord, plusieurs partis républicains ont réaffirmés leurs volonté de rattacher l'Ulster à la République d'Irlande (EIRE). 

Comme les Anglais, et à la différence des Ecossais et des Nord-Irlandais, les Gallois ont voté de justesse en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales