Un navire turc a été bombardé depuis les côtes libyennes, il y a un mort

Un navire cargo turcSource: Reuters
Un navire cargo turc

Un navire cargo turc a été attaqué près du port libyen de Tobrouk, a annoncé le ministère turc des Affaires étrangères. Un officier a été tué et quelques membres de l'équipage ont été blessés.

Le navire a été initialement bombardé depuis la côte alors qu’il s’approchait de sa destination, a précisé le ministère. Auraient suivi deux tirs depuis le ciel alors que le cargo essayait de s’enfuir.

Le MV Tuna 1, qui battait le pavillon des Îles Cook, transportait des marchandises en provenance d'Espagne vers le port libyen. Cependant, le bateau a été touché quand il se trouvait encore dans les eaux internationales, d’après le communiqué du ministère. L’homme tué lors de l’incident était le troisième officier du navire.

Le ministère, sans accuser personne, a condamné l’attaque.

«Nous condamnons fermement cette attaque méprisable qui a pris pour cible un navire civil dans les eaux internationales et nous en maudissons les auteurs», a-t-on déclaré au ministère.

Un porte-parole militaire libyen a pris la responsabilité de l’attaque, indiquant que le navire a été attaqué après avoir ignoré un avertissement à l’approche de la ville de Derna à quelques 145 kilomètres de Tobrouk.
«Le navire a été bombardé à environ de 15 kilomètres de la côte de Derna. Nous avions lancé un avertissement avant que le navire ne s’approche du port de Derna», a dit Mohamed Hejazi, porte-parole des forces du gouvernement libyen officiel reconnu par la communauté internationale. Il a confirmé qu’un membre de l’équipe a été tué mais n’a mentionné qu’un seul blessé. Le navire en feu aurait ensuite été remorqué vers le port de Tobrouk.

Capture d'écran de Google Maps
Capture d'écran de Google Maps

La Libye est toujours en crise depuis le renversement du leader Mouammar Kadhafi en 2011 par un conglomérat de forces rebelles appuyées par l’OTAN. Le pays, actuellement, compte deux gouvernements distincts prétendant à la légitimité internationale.

La Libye a été déchirée par les combats entre factions et appauvri par l’effondrement économique qui a suivi les hostilités. Elle est aussi devenue une base de premier plan du terrorisme international où la présence de Daesh s'est fait sentir de par la présence de combattants venant d'Irak et de Syrie.

En janvier, un avion militaire libyen a attaqué un pétrolier grec ancré près de la côte dans les eaux territoriales grecques. L’attaque des forces loyales au gouvernement reconnu internationalement a été expliquée par les luttes d’influence entre différentes factions pour le contrôle de la filière libyenne d’exportation pétrolière. Les deux membres de l’équipage du navire avaient été tués.

Selon Sami Ramadani, le professeur de l'Université métropolitaine de Londres, Derna était toujours un centre important pour de différents groupes de milices depuis longtemps, et les Frères-musulmanes ainsi que Daesh y étaient présentés.

De différentes forces régionales soutiennent de différents groupes de milices en Libye. «Il y a un lien entre les forces à Derna et les forces à Tripoli qui obtiennent un grand soutien de la part de la Turquie et du Qatar», pense Sami Ramadani.

D’après lui, le cela se passe dès que l’OTAN a effectué les bombardements de la Libye et a reversé le gouvernement précédent.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales