Quand le Brexit stimule la créativité sur Twitter, réseau social garanti 100% fun

Boris Johnson, ancien maire de Londres et pro-Brexit, fait partie des personnages favoris des aficionados du détournement sur Twitter © Capture d'écran du compte Twitter : @RTLFrance
Boris Johnson, ancien maire de Londres et pro-Brexit, fait partie des personnages favoris des aficionados du détournement sur Twitter

Alors que le Royaume-Uni a décidé de dire «bye-bye» à l’Union européenne par référendum, Twitter s’est transformé en véritable scène, où s'est déroulé une sorte de championnat d’humour suscité par l’événement.

L’événement est d’une grande importance et les enjeux variés : économie, transport, géopolitique, culture... le Brexit risque de changer beaucoup d’aspects des relations entre le continent et le Royaume-Uni. En décidant de voter à 51,9% en faveur d’une sortie de l’Union européenne, les citoyens britanniques ont offert un superbe terrain de jeu à leurs compatriotes français sur Twitter. 

En savoir plus : Brexit : les Britanniques ont choisi de sortir de l’Union européenne

Nous avons d'abord l'allusion à Harry Potter. JK Rowling, à l’origine des aventures du sorcier le plus célèbre du globe, s’est positionnée très clairement en faveur du maintien du Royaume-Uni au sein de l’Union européenne. Elle a nécessairement dû bondir quand le leader du parti eurosceptique Ukip, Nigel Farage, a qualifié le Brexit de «victoire des gens décents». Ce qui a, semble-t-il, inspiré les internautes :

Pour le célèbre cite parodique Le Gorafi, c’est sur un autre terrain culturel que l'on a joué, avec une référence à la célèbre série britannique de science-fiction Doctor Who :

D’autres ont fait remarquer la ressemblance capillaire troublante de Boris Johnson, ex-maire de Londres et leader du camp du Brexit, avec Donald Trump, le candidat républicain à la Maison Blanche qui a salué le résultat du référendum :

Le Tunnel sous la Manche, reliant la France à l’Angleterre, est l'un des symboles les plus forts des relations entre le Royaume-Uni et l'Hexagone, voire avec le continent. Et une solide source d’inspiration :

D’autres ont souhaité mêler la dimension culturelle et politique. Avec ce tweet par exemple, qui moque la prétendue supériorité allemande au sein de l’Union européenne en comparant la chancelière Angela Merkel à Dark Vador, célèbre personnage de la saga Star Wars.

La reine d’Angleterre ne pouvait échapper aux utilisateurs de Twitter qui avaient décidé de s’emparer du Brexit :

Retour dans l’univers des séries télévisées avec cette référence au personnage d’Horacio Kane dans la série Les Experts Miami, connu pour prononcer un jeu de mot en remettant ses lunettes de soleil au début de chaque épisode :

Le Brexit pourrait également avoir des conséquences non négligeables sur le championnat de football anglais. De quoi faire s’interroger certains internautes quant aux futures relations footballistiques entre la France et l'Angleterre :

Mark & Spencer, l’une des firmes les plus connues du royaume, où des milliers de parisiens vont faire des courses tous les jours, n'a pas manqué d'offrir une opportunité à d'autres traits d'esprit :

Là, on touche au sublime. Alors que le #Brexit envahit le tout internet, quelques twittos semblent déboussolés quant à la réelle signification du terme. Ici, une jeune fille qui semble soulagée d’avoir échappé à… un attentat :

Question transport, l’Eurostar reste l’un des moyens favoris des continentaux pour rejoindre la Grande-Bretagne. Va-t-il être influencé par le Brexit ?

Quelques mélomanes semblent tétanisés à l’idée que le groupe irlandais U2 puisse reprendre le chemin des studios, touché par l’inspiration du Brexit :

Mais l'une des cibles favorites du net n’est pas britannique mais bien française. Il s’agit du président François Hollande. Et on dirait que sa prétendue gourmandise n’a, à nouveau, pas échappé au regard acéré des humoristes du clavier. Même un jour de Brexit :

Pour terminer cette petite sélection humoristique, un tweet qui résume parfaitement le sentiment de certains face à ce jour historique :

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales