Un avion militaire espagnol Airbus A400M s'écrase près de Séville, au moins 3 morts

Airbus A400M Source: Reuters
Airbus A400M

Le Premier ministre espagnol annonce le crash d’un avion de transport militaire près de l’aéroport de Séville. Trois hommes ont péri, deux ont été hospitalisés tandis que deux autres sont portés disparus.

Comme l'a confirmé Mariano Rajoy, huit à dix personnes se trouvaient à bord de l’avion, toutes membres de l'équipage, alors que celui-ci effectuait des vols d’essai autour de l’aéroport.

Une panne à bord serait à l'origine du crash, si on en croit des informations sur les réseaux sociaux. L'avion s'est écrasé peu après le décollage.

L’A400-M était encore en phase d’essai dans l’armée de l’air espagnole, son assemblage final a eu lieu à l’usine d’Airbus military dans la capitale andalouse. N'ayant pas encore été livré officiellement à l'Espagne, l'avion militaire demeurait la propriété du fabricant européen.

L’aéroport de Séville a fermé de 13h10 à 14h50 (heure locale) pendant que tous les pompiers et les secouristes se dirigeaient vers le site du crash à l’extérieur de l’aéroport. Tous les vols à destination de Séville ont été renvoyés vers les aéroports de Malaga et de Jerez.

Tous les objets industriels dans la zone du crash sont restés sans électricité.

L’avion est l’un des derniers fleurons de l’industrie aéronautique européenne, dévoilé en 2008 et mis en service à partir de 2013.

Un total de douze A400-M est en service dans les forces aériennes de France, du Royaume-Uni, d’Allemagne, de Turquie et de Malaisie. Après le crash, la Grande-Bretagne annoncé qu’elle suspendait ses prochaines commandes d’avions A400-M.

L’appareil a remplacé d’autres avions de transport plus anciens tels que le C-130 Hercule et le C-160 Transall dans les armées de l’air concernées. La Belgique et l’Espagne avaient récemment commandé le A-400 M.

Airbus envisageait de livrer ces avions à l’Inde qui souhaitait compléter sa flotte d’avions-cargo.

Le même avion a été utilisé par un groupe de sénateurs français qui volaient vers Lyon pour prendre part à un cérémonie d'hommage à Jeanne d'Arc. Des avions A400-M ont aussi participé aux opérations de secours au Népal dévasté par un séisme de magnitude de 7,9. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales