Les insurgés ukrainiens ont présenté des munitions de l’OTAN retrouvées après les bombardements

L’adjoint du chef d’Etat-major des forces de la République populaire de Donetsk (RPD), Edouard Bassourine, a présenté des fragments de munitions retrouvées après les bombardement qui ne sont utilisées que par les pays de l’OTAN.

L’OTAN n’a encore fait aucun commentaire à ce sujet. En même temps, des pays membres de l’alliance, y compris les Etats-Unis et la Pologne, envisagent la possibilité de livrer des armes à l’Ukraine. 

En savoir plus : L’administration Obama envisagerait la possibilité de livrer des armes à l’Ukraine

« Tandis que nous sommes toujours concentrés sur la résolution du conflit par des moyens diplomatiques, nous sommes en train de chercher d’autres possibilités qui permettraient d’accélérer le règlement diplomatique de la crise », a déclaré la représentante de la Maison blanche Bernadette Meehan.

Le président polonais s’est exprimé plus ouvertement en déclarant sur les ondes de TOK FM le 3 février que la livraison d’armes à l’Ukraine était « une chose normale » et que  « personne n’a décrété d’embargo à ce sujet ».

L’OTAN avait néanmoins exclu cette possibilité auparavant. « L’OTAN n’a pas d’armements qu’elle puisse livrer à l’Ukraine. Beaucoup de pays-membres aident l’Ukraine en surplus de ce qui est fait dans le cadre de l’OTAN, y compris en fournissant une aide économique et de l’équipement militaire, mais cela se fait dans le cadre des accords bilatéraux avec l’Ukraine », le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg avait déclaré en décembre.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales