Un élève belge juif «gazé» au déodorant dans les douches par ses camarades : la mère porte plainte

école communale de Braine-le-Château Google Images
école communale de Braine-le-Château Google Images

Une famille belge a porté plainte pour harcèlement à caractère antisémite sur son fils de 12 ans par d'autres élèves de son école à Braine-le-Château, au sud de Bruxelles : ils auraient «gazé» un de leur camarade avec un spray déodorant.

La scène se serait déroulée en classe de neige, au début de l'année 2015 : 

«La victime se trouvait dans une chambre avec trois garçons, qui l’ont notamment gazé avec des déodorants et fouetté avec des serviettes de bains», a décrit Joël Rubinfeld, président de la Ligue belge contre l’antisémitisme à l'agence de presse belge Belga. Les trois élèves auraient pulvérisé un spray déodorant sur leur victime alors qu'il était sous la douche pour simuler des chambres à gaz nazies.

Cet épisode ne serait pas isolé. «C’était un véritable harcèlement. Ces jeunes ont dit à leur victime "Sale juif ", "On va te brûler dans un four", d’où sortent-ils tout ça ?», se demande Joël Rubinfeld.

Les trois élèves mis en cause ont tous 12 ans, et l'un d'eux serait le fils d’une enseignante de l’école. Ceci expliquerait la plainte tardive de la mère : «Mon fils me dit s’être régulièrement plaint depuis deux ans à son enseignante, mais elle amoindrit à chaque fois la situation et ne se rend pas compte qu’il s’agit de harcèlement.»

La mère a par ailleurs précisé que son fils s'était plaint de violences physiques, d'insultes et de blagues antisémites récurrentes, provoqués par les mêmes camarades. Elle affirme toutefois vouloir conserver l'anonymat, de crainte d'éventuelles représailles de la part de certains parents d'élèves.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales