«Russophobie !», Moscou dément les accusations anglaises d’implication aux troubles à l’Euro

Des supporters russes Source: Sputnik
Des supporters russes

Les autorités russes ont rejeté l’assertion des responsables britanniques qui prétend que le Kremlin a autorisé les supporters russes à créer des émeutes à Marseille et à Lille lors de l’Euro 2016 en la qualifiant d’hystérie russophobe.

«Cela ne nécessite aucune réaction. C’est un autre exemple qui montre jusqu’à quel point certains vont dans leur hystérie russophobe», a confié le porte-parole du Kremlin à l’agence de presse Interfax en commentant la publication de The Guardian.

Le journal britannique a écrit que certains hauts fonctionnaires britanniques redoutent que les émeutes à Marseille et à Lille lors de l’Euro 2016 aient été commandées en sous-main par les autorités russes. Selon The Guardian, «les violences déclenchées par des hooligans russes à l’Euro 2016 ont été autorisées par le Kremlin». Pour The Guardian, les affrontements entre les supporters russes et anglais relèvent de «la guerre hybride».

La source que le média britannique a repris va encore plus loin en qualifiant ceux qui ont attaqué des supporters anglais sur le sol français d’individus issus de «services en uniforme». «Des experts du gouvernement britannique craignent que cette tactique ne soit qu’un stratagème destiné à démontrer la supériorité des Russes en alimentant une histoire dans le pays comme quoi le reste du monde est contre elle [la Russie]», conclut le journal.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales