Syrie : un soldat russe meurt après des bombardements près d'Alep

Source: Sputnik

Le ministère de la Défense russe a annoncé qu’un de ses soldats engagés sur contrat en Syrie avait succombé à ses blessures après le bombardement d’une colonne de véhicules du Centre russe pour la réconciliation par les terroristes début mai.

Le sous-sergent russe Mikhaïl Chirokopoiasse avait été blessé pendant la première quinzaine de mai dans la province d’Alep. Suite au bombardement de la colonne des véhicules du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le soldat blessé avait été rapatrié à Moscou dans un état grave.

En dépit des soins qui lui ont été apportés, le sergent est mort le 7 juin. Il a été enterré dans sa ville natale dans la région de l’Amour (Extrême-Orient) et décoré pour son courage à titre posthume.

C'est le sixième soldat russe qui trouve la mort depuis le début de l’opération, en septembre 2015. Avant lui, Ivan Cheremisine, Fedor Jouravlev  et Alexandre Prokhorenko avaient été tués, ainsi qu’Oleg Pechkov, pilote d’un SU-24 abattu par la Turquie en novembre 2015, et Alexandre Pozynitch. Ce dernier était chargé de secourir le survivant du crash.

L’opération russe en Syrie a été initiée à la demande du président syrien Bachar el-Assad afin de soutenir les militaires syriens sur le terrain et de cibler l’infrastructure de Daesh. L'aviation russe a effectué près de 9 000 vols, détruit de nombreux sites occupés par Daesh et d'autres groupes extrémistes, aidant ainsi les troupes syriennes à libérer plus de 400 agglomérations et plus de 10 000 kilomètres carrés de territoire, y compris des localités d'importance stratégique.

Lire aussi : Ce qu’il faut savoir sur l’opération antiterroriste russe en Syrie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales