Les militants écossais volent au secours du SNP pour empêcher la fraude lors des élections

Nicola Sturgeon, présidente du Parti national écossais (SNP)© Russell CheyneSource: Reuters
Nicola Sturgeon, présidente du Parti national écossais (SNP)

Des militants antifraude ont mis en garde les responsables des élections écossais d’une éventuelle fraude contre le Parti national écossais (SNP) lors des élections générales et recommandent aux électeurs de prendre leur bulletin de vote en photo.

Les militants qui sont favorables à l’indépendance et qui affirment que le référendum sur l’indépendance de l’Ecosse qui s’est déroulé en septembre dernier a été l’objet de fraudes, veulent éviter qu’une telle situation se reproduise lors des élections générales.

La police et les responsables des élections estiment que leurs allégations sont à inscrire «dans le contexte des théories du complot d’après référendum».

Le Parti national écossais (SNP) court «un risque élevé» de devenir victime d’une fraude lors des élections, affirment pourtant ses militants.

La campagne antifraude surnommé «Operation Scallop» utilise son nom en tant que hashtag pour apprendre aux internautes à voter «en toute sécurité». Les militants ont partagé une liste d’instructions à destination des électeurs sur Twitter pour empêcher la falsification de leur bulletin de vote.

Les militants demandent aux électeurs de voter entre 9 et 10 heures du soir et de prendre des photos de leurs bulletins de vote. «Après le vote, traînez à l’extérieur près du parking, MAIS n’agissez pas de manière suspecte, nous voulons que la police surveille le bureau de vote sans se laisser distraire par nous», indique une instruction.

Les gens qui attendent à l’extérieur, doivent prendre des photos de tout ce qu’ils jugent «étrange» au moment où les bulletins de vote sont chargés dans des fourgons, après la fermeture des bureaux de vote. Les militants affirment que la surveillance est «pacifique» et respecte «le cadre de la loi». Ils conseillent aux électeurs de ne pas publier leurs photos avant la fermeture des bureaux de vote et de rester «poli et courtois» en toute occasion.

Brian Spanner, membre de l’«Operation Scallop» a confié à RT qu’il était «extrêmement inquiet que les votes soient falsifiés comme cela est arrivé lors du référendum». «Des preuves abondantes montrent que les services secrets britanniques ont falsifié les votes lors du référendum sur l’indépendance de l’Ecosse», a-t-il dit.

Le SNP court un risque plus élevé d’être la cible de fraudes, parce que si le parti recueille une majorité de voix, cela provoquera un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse, estime Brian Spanner.

La commission électorale et les autorités locales ont été mis en garde de faire attention aux longues files d’attente et le comportement perturbateur dans les bureaux de vote. Les bureaux de vote et la police ont été ordonnés d’interdire aux gens de prendre des selfies ou utiliser des téléphones portables dans les bureaux de vote.

 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales