Face au terrorisme, des députés européens demandent la levée des sanctions contre la Russie

Face au terrorisme, des députés européens demandent la levée des sanctions contre la Russie© Eric Vidal Source: Reuters

Des députés européens, dont six Français, issus principalement du groupe du Parti populaire européen, font pression pour que les sanctions interdisant l’entrée dans des pays de l’UE à des hauts représentants du renseignement russe soient levées.

«Alors que le Conseil européen doit décider les 28 et 29 juin si les sanctions contre la Russie seront prolongées, nous appelons ensemble à un rétablissement de la coopération sur la sécurité entre [la Russie et l’Union européenne] sur la scène internationale», ont exprimé les douze députés européens dans une lettre ouverte publiée par The Independent.

Les députés soulignent par ailleurs que les restrictions appliquées sur Alexander Bortnikov, directeur du service de sécurité fédérale, et sur Michael Fradkov, directeur des services d’intelligence extérieure de la Russie, affaiblissent la sécurité en Europe face à la menace terroriste.

«Comment pouvons-nous expliquer que ces sanctions sont dans notre propre intérêt, l’intérêt des Européens, alors que nous connaissons l’impact et les conséquences éventuelles d’une rupture ou d’un affaiblissement de l’échange d’information entre deux pays ?», interroge la lettre, qui ajoute que si la «coopération avec la Russie dans ce domaine» continue d’être affaiblie, l’Union européenne «contribue à mettre [ses] citoyens en danger».

Les députés soulignent également que l’absence de la Russie en tant que partenaire est «une erreur à la fois sur le contexte politique en Syrie et sur un niveau économique pour l’agriculture [de l’UE]», rappelant qu’ «il y a des objectifs et des intérêts qui requièrent d’aller au-delà du désir de punir».

Les relations entre la Russie et l’Occident se sont détériorées au printemps 2014 dans le contexte de la crise ukrainienne. Les Etats-Unis et l’Union européenne ont alors appliqué des sanctions contre la Russie, d’abord contre des personnalités physiques, puis sur des secteurs de l’économie russe. En réaction à ces mesures, Moscou a limité ses importations de produits alimentaires des pays ayant adopté des sanctions à son encontre.

L’Union européenne à l’intention de prolonger de six mois les sanctions contre la Russie, lesquelles doivent prendre fin le 31 juillet. Cette décision devra être discutée lors d’un sommet les 28 et 29 juillet, alors que plusieurs députés de différents pays de l’Union ont déjà menées plusieurs actions pour demander que la levée des sanctions. Le 8 juin, le Sénat a voté à 302 voix contre 16 une résolution réclamant la levée progressive des sanctions contre la Russie.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»