L'Erythrée accuse l'Ethiopie d'une attaque à sa frontière

Un camp de réfugiés en Ethiopie, près de la frontière érythréenne en février 2016 Source: Reuters
Un camp de réfugiés en Ethiopie, près de la frontière érythréenne en février 2016

Le gouvernement érythréen a accusé lundi 13 juin son voisin éthiopien, auquel l'a opposé un conflit meurtrier entre 1998 et 2000, d'une attaque à sa frontière, tandis qu'Addis-Abeba a affirmé ne pas avoir eu connaissance de ces combats.

L'Ethiopie «a déclenché une attaque contre l'Erythrée sur le front de Tsorona», dimanche 12 juin a indiqué le ministère érythréen de l'Information dans un communiqué. «Que nous sachions, il n'y a pas d'affrontements», a de son côté annoncé le porte-parole du gouvernement éthiopien Getachew Redda. 

L'Erythrée a obtenu son indépendance de l'Ethiopie en 1991 après trois décennies de guerre. Une nouvelle guerre l'a opposée à l'Ethiopie de 1998 à 2000. Les deux pays demeurent ennemis et leurs forces se surveillent de près le long de la frontière lourdement fortifiée.

Les deux voisins s'accusent mutuellement depuis longtemps d'attaques et de soutiens à des rebelles dans chaque pays. En février dernier, l'Ethiopie avait accusé l'Erythrée d'être derrière des manifestations antigouvernementales qui avaient été violemment réprimées par Addis-Abeba.

Lire aussi : Au moins 208 morts et 108 enfants enlevés dans un raid destiné à voler du bétail en Ethiopie

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales