Le gardien de but espagnol nie les accusations de viol qui pèsent contre lui

© Reuters Source: Reuters

David de Gea, gardien de la sélection espagnole et de Manchester United a démenti des allégations rapportées dans un journal espagnol affirmant qu’il qu'il a organisé une fête avec des prostituées lors de laquelle une jeune-femme aurait été violée.

Les allégations présumées sont contenues dans des documents judiciaires d’un procès contre le baron de la pornographie «Torbe» et qui ont été récupérés par le quotidien El Diario.  

Une témoin aurait affirmé que de Gea l’aurait forcée elle et une autre jeune femme à avoir des relations sexuelles contre leur gré en 2012.  

«Je suis le premier à être surpris par ce rapport. Tout est faux, tout n’est que mensonge et rien de plus», a déclaré David de Gea lors d'une conférence de presse.  

«L’affaire est entre les mains de la justice qui va faire la lumière sur cette histoire», a poursuivi le gardien de le Roja.

Les allégations font partie intégrante de l"affaire judiciaire à l’encontre du pornographe espagnol Ignacio Allende Fernández, connu sous le nom «Torbe».

Ce dernier a été placé en détention provisoire en avril dernier. Il est accusé notamment de viol et corruption de mineurs dans le cadre de son activité de roi du porno.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales