A Düsseldorf, les migrants ont incendié leur centre car ils n’ont pas été réveillés pour le déjeuner

© Wolfgang Rattay Source: Reuters

Alors que les causes de l'incendie qui a ravagé un centre d'accueil où logeaient 280 migrants étaient inconnues, la police a révélé que le feu a été mis volontairement par des réfugiés furieux de ne pas avoir été réveillés pour le repas du ramadan.

Selon le journal allemand Express, deux Marocains vivant au centre se sont plaints que le personnel du centre, d’origine iranienne, avait délibérément refusé de réveiller les réfugiés qui faisaient le ramadan avant le lever du soleil.

N’ayant pas pu déjeuner, les migrants sont entrés dans une colère noire et ont mis le feu à des matelas avec du liquide inflammable.  

La police et les procureurs ont déclaré qu'un migrant âgé de 26 ans a été notamment vu en train de verser du liquide inflammable sur un matelas.

Des témoins ont rapporté que les tensions religieuses étaient très fréquentes entre réfugiés de différentes confessions ainsi qu’entre musulmans rigoureux et plus modérés.   

«Au cours de cette période de Ramadan, il y avait un groupe qui voulait observer strictement le jeûne, tandis qu’un autre insistait sur les horaires habituels pour les repas», a déclaré Ralf Herrenbrueck, porte-parole du service des procureurs.  

«Cela a conduit à plusieurs reprises à des différends et des altercations avec les responsables de la Croix-Rouge allemande, a-t-il déclaré dans une interview avec la chaîne publique WDR.  

Depuis le début de l'année, la police a déjà été appelée 89 fois au centre d’accueil pour réfugiés de 6000 mètres carrés qui faisait autrefois partie du centre des congrès de la ville, selon les médias allemands.    

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales